Atlas of Genetics and Cytogenetics in Oncology and Haematology


Home   Genes   Leukemias   Solid Tumours   Cancer-Prone   Deep Insight   Case Reports   Journals  Portal   Teaching   

X Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 NA
    

Glossaire de Génétique Médicale et Moléculaire

Glossaire de Génétique Médicale et Moléculaire

Ce glossaire français / anglais de génétique médicale et moléculaire s'adresse aux étudiants en sciences humaines et biologiques ainsi qu'au personnel médical et para-médical. Il est destiné à la recherche et à l'enseignement.

Il regroupe des mots fréquemment cités dans les domaines cliniques et de laboratoire. Comme toute publication d'une science en pleine évolution le glossaire exige des mises à jour fréquentes et compte sur la collaboration des utilisateurs pour apporter, au besoin, les correctifs nécessaires, l'ajout de nouveaux termes ou toute autre modification utile à sa consultation.

Il n'y a pas nécessairement de lien direct entre les versions française et anglaise de ce glossaire, certains termes n'existant que dans une langue ou l'autre ou pouvant acquérir une nouvelle signification selon les études en cours. Plusieurs ouvrages ont été consultés et les définitions suggérées y ont été choisies en tout ou en partie; nous invitons donc le lecteur à s'y référer.

Nos remerciements s'adressent à tous les auteurs de ces travaux qui ont permis l'élaboration de ce glossaire.

 

  Version anglaise

 

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

 

A

Acardiaque (Anglais : acardia) Absence de coeur.

Acellulaire, voir : système acellulaire.

Acentrique (Anglais : acentric) Chromosome, ou fragment de chromosome, ne possédant pas de centromère; non attaché au fuseau à la mitose, il a tendance à être perdu.

Achondrogénèse (Anglais : achondrogenesis) Exemple de chondrodysplasie due à une mutation d’un gène du collagène, COL2A1, dont les malformations squelettiques peuvent être perçues à l’échographie au second trimestre de la grossesse.

Acide aminé (Anglais : amino acid) Substance ayant une fonction acide et une fonction amine. Il en existe 20 chez l'homme. Assemblés en chaîne, ils forment les protéines.

Acides nucléiques (Anglais : nucleic acids) Ce sont des grosses molécules constituées par l'enchaînement d'unités de bases, les nucléotides. Chaque nucléotide comprend un sucre, une base et un groupement phosphate Il existe deux classes d'acides nucléiques : l'ADN ou acide désoxyribonucléique est le support du code génétique. Dans les nucléotides, le sucre est le désoxyribose et les bases sont au nombre de quatre : A pour adénine, G pour guanine, T pour thymine et C pour cytosine. Chaque gène est un fragment de la molécule d'ADN caractérisé par une séquence de bases A, T, C et G. Celle-ci est formée de deux brins formant une double hélice. L'autre classe comprend les ARN ou acides ribonucléiques. Formés d'une chaîne à un seul brin, ces molécules diffèrent de l'ADN sur plusieurs points. Le sucre est un ribose et la base T est remplacée par la base U pour uracile. Il existe trois types d'ARN : l’ ARN messager, l’ARN de transfert et l’ARN ribosomique. Ils interviennent dans la phase de traduction de la synthèse des protéines.

Acide désoxyribonucléique, voir : ADN, Acides nucléiques.

Acrocentrique (Anglais : acrocentric) Se dit d'un chromosome dont le centromère est proche de l'extrémité, soit les chromosomes 13, 14, 15, 21, 22 chez l'homme.

Activateur, voir enhancer.

Adaptateur (Anglais : adaptor) Courte séquence nucléotidique capable de réaliser le pontage entre deux fragments d'ADN terminés par des séquences non complémentaires.

ADN, acide désoxyribonucléique (Anglais : DNA desoxyribonucleic acid) Constituant essentiel des chromosomes, support matériel de l'hérédité. L'ADN forme une pelote microscopique qui, chez les organismes eucaryotes, est empaquetée dans le noyau des cellules. Déroulée, elle s'étire en un très long fil, constitué par un enchaînement précis de caractères dans un alphabet à quatre lettres chimiques : les bases nucléotidiques A, T, G et C. Cette séquence de caractères constitue le message génétique, ensemble d'instructions permettant à la cellule de fonctionner selon le programme de l'espèce. La structure originale de l'ADN, formée de deux brins complémentaires enroulés en hélice "double hélice" lui permet de se dupliquer en deux molécules identiques lors du phénomène de réplication.

ADNc ou ADN complémentaire
(Anglais : cDNA, complementary DNA) ADN simple brin, qui est une copie d'un ARN obtenue par une transcription inverse. Copie d'un gène, dépourvue des introns ou séquences non codantes de ce gène.

ADN hybride (Anglais : hybrid DNA) Molécule d'ADN composée de 2 brins d'origines distinctes.

Agent mutagène (Anglais : mutagenic agent) Agent qui augmente le taux spontané de mutations en causant des changements dans l’ADN.

Allotransplant (Anglais : allotransplant) Un organe ou un tissu transplanté entre deux individus de la même espèce, par exemple entre deux êtres humains.

AFP, alpha-foetoprotéine (Anglais : AFP alpha foetoprotein) Protéine synthétisée par le foie. Chez le fœtus elle constitue une grande partie des protéines en circulation. Une malformation ouverte du tube neural chez le foetus s’accompagne d’une augmentation d’AFP dans le liquide amniotique et d’une transsudation vers la circulation maternelle. La mesure des AFP est utilisée en diagnostic prénatal pour éliminer une lésion ouverte du tube neural. Une valeur basse des AFP dans le sérum maternel, selon l’âge de la grossesse, peut signifier la présence d’une anomalie chromosomique chez le foetus.

Agénésie (Anglais : agenesis) Arrêt de développement d'un organe.

Allèle(Anglais : allele) Formes différentes d'un gène, dérivant les unes des autres par mutation. Pour un même locus, un eucaryote possède deux allèles qui peuvent être identiques. Dans un génome haploïde, ou gamètes, il existe un seul allèle pour un gène. Le nombre des allèles possibles pour un même locus peut être très important dans une population. On parle alors d’un système multi-allélique.

Allèles multiples (Anglais : multiple allelomorphs) Plusieurs versions du même gène situées au même locus.

Allélomorphe (Anglais : allelomorph) Relatif aux diverses formes possibles d'un gène.

Alu séquences (Anglais : Alu sequences) Famille de segments d'ADN dont la taille est d'environ 300 paires de bases et dont les séquences se ressemblent. Elles ont un site de reconnaisssance pour l'enzyme de restriction Alu.

AMA, âge maternel avancé (Anglais : AMA, advanced maternal age) L’âge maternel avancé s’applique généralement à toute parturiente âgée de 35 ans ou plus chez qui le risque d’anomalie chromosomique fœtale est augmenté. Un diagnostic prénatal peut alors être envisagé.

Amniocentèse (Anglais : amniocentesis) Ponction trans-utérine, par voie abdominale, réalisée pour le prélèvement de liquide de la cavité amniotique.

Amorce (Anglais : primer) Court fragment d'ADN ou d'ARN nécessaire pour amorcer la réaction de synthèse d'une chaîne complémentaire à partir d'une matrice monocaténaire.

Amorce ribonucléique, voir : amorce.

Amplificateur(Anglais : enhancer) Séquence d'ADN amplifiant très fortement la transcription d'un ou plusieurs gènes situés en cis.

Amplification, ADN (Anglais : amplification, DNA), voir amplification génique.

Amplification génique (Anglais : gene amplification) Production in vivo de copies supplémentaires, d'une séquence d'ADN ou gènes, essentielles pour certaines fonctions dans des cellules spécialisées.

Amplification génique, PCR (Anglais : PCR, polymerase chain reaction) Technique permettant de recopier de manière exponentielle un fragment d'ADN grâce à l'utilisation d'un enzyme (polymérase).

Analyse chromosomique par sauts (Anglais : chromosome jumping) Technique permettant l’obtention de clones d’ADN chromosomique situés à des sites séparés par une distance considérable sans avoir besoin d’ADN se chevauchant entre les deux sites.

Analyse de fréquence de bases contigues (Anglais : nearest neighbour sequence analysis) Analyse de séquences de bases du plus proche voisin.

Anaphase (Anglais : anaphase) Phase de la ou de la méiose caractérisée par la migration de chromosomes homologues chacun vers un des pôles du fuseau de division cellulaire.

Anasarque (Anglais : hydrops) Fœtus présentant de l’ascite et de l’oédème excessif des tissus.

Anencéphalie (Anglais : anencephaly) Absence plus ou moins étendue de la voûte osseuse crânienne et de l'encéphale.

Aneuploïdie (Anglais : aneuploidy) Situation où existe un ou plusieurs chromosomes, en plus ou en moins, du nombre de chromosomes normal pour l'espèce, soit une déviation par rapport à 2n dans les cellules somatiques.

Aneusomie de recombinaison (Anglais : recombinant aneusomia) Dans le cas de certains remaniements chromosomiques, un crossing-over provoque à la méiose une réorganisation des chromosomes anormaux, si bien que les éléments chromosomiques cédés à l'enfant sont différents de ceux des parents, et le plus souvent très déséquilibrés.

Angelman, syndrome de (Anglais : Angelman syndrome) Les syndromes d’Angelman et de Prader Willi sont des exemples de syndromes reliés à l’empreinte parentale. Les individus présentent un retard mental et des manifestations cliniques différentes dus à une perte de fonction d’une région chromosomique située dans la partie proximale du bras long d’un chromosome 15, 15q11q13. Selon l’origine parentale du chromosome 15 et selon l’emplacement précis de cette anomalie, il en résulte un ou l’autre des syndromes.

Animal transgénique (Anglais : transgenic animal) Qualifie un être vivant issu d’une cellule dans laquelle a été introduit un gène étranger. Ce gène se retrouve dans la majorité des cellules de l’organisme transgénique et peut se transmettre à la descendance.

Anneau, chromosome en (Anglais : ring chromosome) Chromosome d'aspect circulaire obtenu par deux cassures aux extrémités et fermeture sur elle-même de la partie intermédiaire. Une perte de matériel chromosomique est généralement observée.

Annelage (Anglais : annealing) Hybridation d'un oligonucléotide synthétique à un acide nucléique simple brin.

Anomalie chromosomique (Anglais : chromosome anomaly) Anomalie dite constitutionnelle (Anglais : constitutional), acquise (Anglais : acquired), homogène (Anglais : homogenous), en mosaïque (Anglais : mosaic), de nombre (Anglais : numerical), de structure (Anglais : structure).

Anophtalmie (Anglais : anophtalmia) Absence congénitale d'oeil.

Anthélix (Anglais : anthelix) Relief proximal de l'oreille sous jacent à l'hélix.

Anticipation (Anglais : anticipation) Apparition de plus en plus et précoce et sévère d’une maladie héréditaire au cours des générations.

(Anglais : anticodon) Groupe de trois nucléotides situé à l'une de l'extrémité de l'ARN de transfert et par lequel celui-ci s'adapte au codon correspondant de l'ARN messager pour y fixer l'acide aminé dont il est porteur.

Anticorps (Anglais : antibody) Protéine qui réagit avec un antigène lors de la réponse immunitaire.

Anticorps monoclonal (Anglais : monoclonal antibody) Anticorps homogène produit par un clone de lymphocytes B descendant d'une seule et unique cellule mère et ne détectant généralement qu'un seul déterminant antigénique.

Antigène (Anglais : antigen) Substance qui, grâce aux structures présentes à sa surface, déclenche une réponse immunitaire avec production d'anticorps.

Apoptose (Anglais : apoptosis) Mort cellulaire programmée par l'organisme.

Appariement (Anglais : synapsis) Rapprochement des chromosomes homologues lors de la prophase de la 1ère division méiotique, avec face à face exact des structures homologues.

Appariement des bases (Anglais : base pairing) Les bases d’un brin de l’hélice se lient dans un même plan aux bases de l’autre brin. L’appariement a lieu par des liaisons hydrogènes. Liaison des bases d'un brin de l'hélice aux bases de l'autre brin. L'appariement se fait entre l'adénine et la thymine (A-T), la guanine et la cytosine (G-C). Dans l’ARN la thymine est remplacée par l’uracil.

Arachnodactylie (Anglais : arachnodactyly) Doigt long et grêle.

Arhinencéphalie (Anglais : arhinencephaly) Défaut de développement du rhinencéphale.

ARN (Anglais : RNA), voir Acides nucléiques.

ARN, ou acide ribonucléique (Anglais : RNA, ribonucleic acid) Molécule servant à transférer les instructions génétiques inscrites dans l'ADN du noyau vers le cytoplasme chez les eucaryotes, où ces instructions sont exécutées par la cellule. L'ARN, sorte de "photocopie" de l'ADN, est synthétisé à partir de celui-ci au cours du phénomène de transcription. Il est également formé par un enchaînement précis de caractères dans un alphabet de quatre bases nucléiques : A, U, G et C.

ARNm, ARN messager(Anglais : mRNA, messenger RNA) Molécule d'acide ribonucléique utilisée comme modèle pour la synthèse d'une chaîne polypeptidique ou traduction génétique.

ARN précurseur (Anglais : precursor RNA) ARN représentant le produit de transcription primaire d'un gène. Les ARN précurseurs transcrits, à partir de la plupart des gènes eucaryotes et de certaines archéobactéries, contiennent des introns qui seront éliminés lors de la maturation.

ARN réplicase (Anglais : RNA replicase) Enzyme qui, chez les virus à ARN, catalyse la reproduction ou réplication de cette molécule.

ARN satellite (Anglais : satellite RNA) ARN qui peut accompagner certains virus.

ARN synthétase (Anglais : RNA replicase) Enzyme qui catalyse spécifiquement la réplication de l'ARN, aussi bien in vivo que in vitro. ARN polymérase.

ARN de transfert, ARNt(Anglais : tRNA, transfer RNA) Courte molécule d’ARN comprenant environ 80 nucléotides Elle présente une structure qui joue un rôle fondamental dans la synthèse des chaînes polypeptidiques : phénomène de traduction génétique. Elle peut se lier à une de ses extrémités à un aminoacide déterminé. La reconnaissance du codon est permise par la présence, dans une région spéciale, d’une séquence de nucléotides complémentaires de ceux du codon. Cette séquence constitue l’anticodon.

Ascite (Anglais : ascitis) Accumulation de liquide dans une cavité. Exemple : liquide dans la cavité péritonéale.

ASI, amyotrophie spinale infantile (Anglais : SMA,spinal muscular atrophy) Amyotrophie spinale infantile. Maladie neuro-musculaire dégénérative à transmission autosomique récessive.

A-T, adénine-thymine, voir paires de bases.

Ataxie télangiectasique, AT (Ataxia telangiectasia, AT) Maladie héréditaire autosomique récessive se manifestant par des troubles neurologiques et immunologiques. Parmi les complications on note le lymphome et la leucémie. On observe des clones cellulaires porteurs d’anomalies chromosomiques touchant entre autres les chromosomes 7 et 14. Il y a un défaut de réparation des lésions induites par les radiations ionisantes.

Atrésie tricuspidienne (Anglais : tricuspid atresia) Anomalie cardiaque qui se manifeste par le rétrécissement de la valve auriculo ventriculaire du cœur droit.

Atténuateur (Anglais : attenuator) Séquence de bases, retrouvée dans la séquence de tête de certains opérons, qui contrôle la transcription.

Autogreffe, autologue (Anglais : autolog graft) Greffe de cellules ou tissus dérivés de son propre organisme.

Autorégulation, voir : régulation autogène.

Autosome (Anglais : autosome) Chromosome non sexuel, possédant un homologue identique dans les deux sexes.

Auxotrophe (Anglais : auxotrophic) Mutant biochimique d'un microorganisme, champignon ou bactérie, dont la différence avec le type sauvage porte sur une exigence nutritionnelle pour assurer sa croissance.

B

BAC, chromosome artificiel bactérien (Anglais : bacterial artificial chromosome, BAC) Vecteur chromosomique artificiel, dérivé d’une bactérie, utilisé pour cloner de larges fragments d’ADN de 100 à 300 kb.

Bactériophage (Anglais : bacteriophage) Virus parasite des bactéries qui peuvent entraîner leur destruction ou lyse.

Bactériophage transducteur (Anglais : transducing phage) Particule virale qui, par accident, contient une petite portion de son chromosome hôte, utilisée dans la transduction.

Banding, bandes chromosomiques (Anglais : chromosome banding) Mise en évidence de bandes ou de régions intra chromosomiques par différentes techniques : bandes R - G - C - T - etc. Synonyme : dénaturation chromosomique. Les bandes G sont riches en nucléotides G-C et colorent les chromosomes à l’inverse des bandes R riches en nucléotides A-T. Les bandes C mettent le centromère en évidence et les bandes T les télomères.

Banque de gènes (Anglais : gene bank, gene library, arrayed library)
1- En génétique classique, banque de génotypes conservés le plus souvent sous forme de gamètes ou d'embryons.
2- En génétique moléculaire, ensemble de fragments d'ADN clonés représentant le génome entier d'une cellule, banque génomique ou les ADNc double brin correspondent à ses ARNm.

Base analogue (Anglais : analogue base) Molécule de structure voisine de celles des bases azotées de l'ADN ou ARN, auxquelles elle peut se substituer. Le 5-bromo-uracil est un analogue mutagène.

Base, base azotée(Anglais : nitrogenous base) L'ADN et l'ARN comportent chacun 4 bases différentes (dont 3 leurs sont communes). C'est la capacité des bases à s'apparier chacune avec sa base complémentaire qui donne à l'ADN ses caractéristiques essentielles : capacité de duplication ou réplication, et synthèse d'ARN messager à partir d'un brin d'ADN : transcription.

Base purique (Anglais : purine base), voir acides nucléiques.

Base pyrimidique (Anglais : pyrimidine base), voir acides nucléiques.

Base, substitution d'une paire de bases (Anglais : base pair substitution) La substitution d'une paire de bases peut causer une mutation faux sens lorsqu’elle transforme le triplet spécifique de l'acide aminé A en codon de l'acide aminé B. La mutation faux sens conduit à la substitution d'un acide aminé par un autre dans la protéine.

Bayésienne analyse, analyse de Bayes (Anglais : bayesian analysis) Méthode mathématique de Bayes, utilisée en conseil génétique pour calculer un risque de récurrence ou de transmission d’une maladie. Elle est basée sur l’information obtenue de plusieurs sources soit l’histoire familiale, les examens de laboratoire….

Bec de lièvre (Anglais : harelip) Non fusion des parties gauche et droite de la lèvre supérieure, au niveau du philtrum. Absence de fusion des bourgeons maxillaires supérieurs. Les fentes labiale ou palatine peuvent s’observer isolément.

Beckwith Wiedeman, syndrome de (Anglais : Beckwith Wiedeman syndrome) Syndrome malformatif se manifestant entre autres par une macroglossie, un omphlalocèle et une macrosomie. Il s’agit d’un exemple de syndrome dû au phénomène d’empreinte parentale. Localisation du gène en 11p15.5.

Biologie moléculaire (Anglais : molecular biology) Étude des molécules porteuses du message héréditaire, ADN, ARN, de leur structure, synthèse, altérations,mutations ou transformation.

Biopsie d'embryon (Anglais : embryonic biopsy) Prélèvement de tissu chez un embryon.

(Anglais : bivalent) Ensemble des deux chromosomes homologues appariés en prophase de la 1ère division de méiose. Un bivalent est constitué de 4 chromatides et est nécessaire pour l’enjambement ou crossing over.

Boîte CAAT(Anglais : CAAT box) Séquence d'ADN régulateur situé dans la région 5' d'un gène eucaryote sur lequel peut se fixer des facteur transcriptionnels.

Boîte homéo, voir : boîte homéotique.

Boîte homéotique (Anglais : homeobox) Courte séquence d'ADN retrouvée dans des gènes ayant en commun la propriété de moduler l'activité d'autres ensembles de gènes au cours du développement embryonnaire.

Boîte TATA, séquence TATA(Anglais : TATA box) Heptamère conservé riche en AT (adénine, thymine), localisé sur l'ADN en amont du site d'initiation de la transcription.

Boucle digitale (Anglais : finger loop) Image de la pulpe des doigts formée par les crêtes épidermiques. Boucles radiale ou cubitale. Autre image : l’arche. On note un excès d’arches sur les doigts dans la trisomie 18.

Boucle monocaténaire, à brin unique (Anglais : single stranded loop) Boucle de non appariement.

Brachydactylie (Anglais : brachydactyly) Doigt court.

Brachyphalangie (Anglais : brachyphalangy) Phalange courte.

Brin antisens(Anglais : antisence strand) Brin non codant de l’ADN complémentaire de l’ARN messager et qui sert de matrice pour la synthèse de l’ARN.

Butinage chromosomique, saut chromosomique (Anglais : chromosome jumping) Méthode pour obtenir des clones d'ADN situés sur des sites séparés par une distance considérable sans avoir de chaînes d'ADN se chevauchant entre les deux sites.

C

CAAT, séquence(Anglais : CAAT sequence) Courte séquence nucléotidique conservée en amont de la séquence TATA. Elle est présente chez certains gènes eucaryotes et favorise l'action de l'ARN polymérase II.

Cadre de lecture ouvert (Anglais : open reeading frame) Suite de codons dépourvue de signaux de terminaison net qui pourrait coder pour un polypeptide.

Cancer sporadique(Anglais : sporadic cancer) Cancer qui survient spontanément et ne semble pas héréditaire. Il résulte de changements de l’ADN dans une cellule qui se multiplie et envahit l’organisme.

Candidat, voir : Gène candidat.

Canthus (Anglais : canthus) Extrémités interne et externe de l'œil.

CAP, protéine CAP -catabolite activator protein- (Anglais : CAP) Un dimère qui est l’élément de contrôle positif de tous les opérons sensibles au glucose.

Caractère (Anglais : trait) Tout élément distinct observable chez un individu, que ce soit par les examens physiques, biologiques ou autres. Leur ensemble constitue le phénotype.

Caroncule (Anglais : caruncule) Synonyme de canthus.

Carte de contig (Anglais : contig map) Une carte décrivant l’ordre relatif des éléments d’une banque de petits clones qui se chevauchent et forment un segment chromosomique complet.

Carte génétique (Anglais : genetic map) Représentation graphique de la position des gènes les uns par rapport aux autres dans le génome.

Carte génique (Anglais : gene map, HGM, Human Gene Mapping) Localisation des gènes sur les chromosomes, effectuée à partir d'une quinzaine de méthodes différentes, et officialisée par des groupes de travail, tenus régulièrement, sur la cartographie génique.

Cartes physiques du génome (Anglais : genome map) Atlas permettant de reconstituer des séquences continues d'ADN chromosomique, grâce à la mise en ordre de fragments d'ADN qui se chevauchent.

Cartographie par dénaturation partielle (Anglais : denaturation mapping) Méthode qui repose sur le fait que les molécules d'ADN riches en paires de bases A-T se dénaturent plus rapidement que l'ADN riche en paires G-C plus stables.

Cartographie peptidique (Anglais : fingerprinting) Méthode analytique qui fournit une véritable fiche d'identité d'une molécule protéique où sont définies les caractéristiques électrophorétiques et chromatographiques des divers segments polypeptidiques de la molécule.

Caryocinèse(Anglais : mitosis) Type de division cellulaire décomposée en plusieurs phases <prophase, métaphase, anaphase, télophase>. Elle donne naissance à deux cellules filles ayant le même nombre de chromosomes que la cellule mère. Voir : mitose.

Caryotype (Anglais : karyotype) Etude de l'ensemble des chromosomes d'une cellule, selon leur nombre et leur aspect morphologique.

Caryotype spectral, voir : SKY.

Cassure monocaténaire (Anglais : nick) Coupure affectant un seul des deux brins d'une double hélice de polynucléotides.

CAT, essai (Anglais : CAT assay) Technique de gène reporteur qui mesure l’activité d’un promoteur, dans des conditions variables, pour étudier les signaux qui activent un promoteur intact.

CAV, canal atrio-ventriculaire (Anglais : atrio ventricular canal) Anomalie cono-troncale de la voie de chasse ventriculaire ou du tronc commun.

Cellule hôte (Anglais : host cell) Cellule hébergeant un matériel génétique étranger apporté par un virus, un plasmide, un ADN recombiné in vitro, ou une cellule entière.

Cellule souche (Anglais : stem cell) Cellule pluripotente donnant naissance à des cellules ayant une fonction différente.

Cellule souche embryonnaire (Anglais : embryonic stem cell) Cellule d’origine embryonnaire, voir cellule souche.

Cellule souche germinale (Anglais : germinal embryonic stem cell) Cellule germinale, voir cellule souche.

Cellule souche pluripotente, totipotente, voir cellule souche.

Centimorgan, unité de recombinaison (Anglais : centimorgan, recombination unit) Unité utilisée pour mesurer les distances génétiques. Elle correspond à un intervalle sur lequel le nombre moyen d'enjambements qui se produisent à la méiose est de 1%. Deux locus sont à 1 cM l’un de l’autre si on détecte une recombinaison entre eux 1 fois sur 100.

Centromère, kinétochore (Anglais : centromere) Constriction primaire qui unit les deux chromatides des chromosomes dupliqués et les fixe au fuseau lors de la mitose ou la méiose. Il n'y en a normalement qu'un par chromosome, qu'il sépare en deux bras : court (p) et long (q).

Céphalométrie (Anglais : cephalometry) Mesure de la tête.

Chiasma (Anglais : chiasma) Zones d'échange entre chromatides appariées, observées en prophase méiotique I, conséquence de la survenue des enjambements ou crossing-over.

Chimère (Anglais : chimera) Individu composite constitué de cellules provenant de différents zygotes.

Chromatide (Anglais : chromatid) Un chromosome dupliqué est constitué de deux unités longitudinales : les chromatides, réunies au niveau du centromère. Les chromatides d'un chromosome donné sont appelées chromatides soeurs (CS). Chaque chromatide contient un long brin d'ADN unique, identique par copie entre CS, mais différent entre un chromosome et son homologue issu de l'autre parent. Dans une cellule en division un chromosome est formé de deux brins résultant de la synthèse de l’ADN. Les brins se séparent à l’anaphase pour former un chromosome dans les deux cellules filles.

Chromatine (Anglais : chromatin) Structure constitutive des chromosomes associant DNA, protéines chromosomiques basiques et de petites quantités d’ARN. La chromatine est visible en interphase.

Chromatine sexuelle (Anglais : sex chromatin) Masse de chromatine présente dans les noyaux inter-phasiques de la femme, et de la plupart des femelles de mammifères, représentant l'un des deux X inactivé. Synonyme: corpuscule de Barr.

Chromatographie d'affinité (Anglais : affinity chromatography) Chromatographie dans laquelle les composantes de l'échantillon se séparent suivant l'affinité pour une substance telle qu'une protéine de liaison ou une immunoglobine.

Chromatographie liquide à haute performance, CLHP (Anglais : High pressure liquid chromatography, HPLC) Technique qui permet d'obtenir une séparation de mélanges complexes selon le même principe que la chromatographie liquide classique mais en des temps très courts grâce à l'emploi de hautes pressions.

Chromonéma, chromonème (Anglais : chromonema) Filament axial spiralé du chromosome.

Chromosome(Anglais : chromosome) Support des gènes constitué de chromatine. Les chromosomes sont des organites apparaissant, dans la cellule en cours de division, sous forme de bâtonnets qui subissent des processus complexes de dédoublement et de séparation.
Les chromosomes constitués de chromatine sont les supports matériels des gènes.
Toutes les cellules d'une même espèce comporte 2n chromosomes; à l'exception des cellules sexuelles matures (les gamètes: spermatozoides et ovules), qui ne renferment que n chromosomes soit : n=23 chez l’homme. Quand un spermatozoïde à n chromosomes (paternels) féconde un ovule à n chromosomes (maternels), il en résulte un oeuf fécondé, ou zygote à 2n=46 chromosomes appariés deux à deux soit les chromosomes "homologues". Toutes les cellules issues de ce zygote, par un processus de division nommé mitose comportent n chromosomes paternels et n chromosomes maternels. Seules les cellules précurseures des cellules sexuelles subissent une division spéciale nommée méiose qui aboutit à des gamètes à n chromosomes, après la séparation des chromosomes homologues

Chromosome en anneau (Anglais : ring chromosome) Chromosome circulaire formé par une cassure des chromatides et fusion des extrémités impliquant généralement une perte de matériel chromosomique.

Chromosome minuscule double (Anglais : double minute chromosomes, DM) Les chromosomes minutes sont de petites structures sphériques observées en paires et dont le nombre varie d'une cellule à l'autre. Les chromosomes minutes se présentent en sphères plus ou moins grandes et en anneaux. Les chromosomes minutes doubles ne contiennent pas de centromère et se colorent de façon homogène. Ils se dupliquent une fois en mitose et peuvent se perdre durant la division cellulaire.

Cinétochore (Anglais : kinetochore), voir centromère.

Cis et trans (Anglais : cis and trans) Les termes cis et trans décrivent la position des gènes sur les chromosomes homologues chez des doubles hétérozygotes. Lorsque deux allèles donnés sont situés l’un près de l’autre sur le même chromosome, ils sont en position cis. Lorsqu’ils sont situés sur des chromosomes homologues différents ils sont en position trans. Les termes cis et trans sont analogues aux dénominations coupling et répulsion.

Cistron (Anglais : cistron) Unité génétique de fonction définie par le test CIS-TRANS.

Clinodactylie (Anglais : clinodactyly) Doigt incurvé.

Clonage (Anglais : cloning) Méthode de multiplication cellulaire in vitro par reproduction asexuée aboutissant à la formation de clones.

Clonage en aveugle (Anglais : shotgun cloning) Clonage de fragments d'ADN générés de manière aléatoire.

Clone (Anglais : clone) Ensemble des cellules produites par une cellule initiale et identiques entre elles génétiquement.

Cluster de gènes (Anglais : gene cluster) Un groupe de deux ou plusieurs gènes situés sur un même chromosome, proches les uns des autres, et dont les fonctions sont voisines. Exemple : les gènes du système HLA.

Coarctation de l’aorte (Anglais : coarctation of aorta) Anomalie cardiaque se manifestant par une constriction de l’isthme de l’aorte.

Code génétique(Anglais : genetic code) Chaque gène contient l'information nécessaire à la synthèse d'une protéine. L'information est contenue dans la séquence des quatre bases (A,T, C, G) qui s'alignent sur le fragment d'ADN. Une protéine est constituée de l'enchaînement linéaire d'acides aminés dont 20 types sont connus. La séquence de la protéine est déterminée par la séquence du gène qui code pour elle. Il existe donc une correspondance entre les bases de l'ADN et les acides aminés. Celle-ci réside dans le code génétique : trois bases adjacentes sur l'ADN, formant un triplet appelé codon, spécifient un acide aminé. Les quatre bases prises trois à trois permettent de former 64 combinaisons soit un nombre supérieur à celui des 20 acides aminés. Il y a redondance du code génétique puisqu'à un même acide aminé peuvent correspondre plusieurs codons. Ainsi, la méthionine, la valine et la sérine sont spécifiées respectivement par un codon (AUG), quatre codons (GUU, GUC,GUA et GUG) et six codons (UCU, UCC, UCA, UCG, AGU et AGC). Le code génétique est universel, c'est à dire qu'il est le même de la bactérie à l'homme et s'applique également au règne végétal.

Codominance (Anglais : codominance) Deux allèles qui s'expriment simultanément à l'état hétérozygote. Exemple : le groupe sanguin ABO.

Codon (Anglais : codon) Triplet de nucléotides dans l'ADN ou l'ARN qui détermine le choix d'un aa donné dans une synthèse protéique. Le code étant dégénéré, la plupart des acides aminés possèdent plusieurs codons.

Codon d’initiation(Anglais : start codon, initiation codon) Un codon qui code pour le premier acide aminé dans la synthèse d’un polypeptide.

Codon stop, codon de terminaison(Anglais : Termination codon,nonsense codon). Triplet, ne codant pas pour un acide aminé, qui signale la fin d'un message génétique sur un ARNm. Il en existe trois : UAG, UAA, UGA.

Coefficient de consanguinité (Anglais : consanguinity coefficient) Probabilité pour un individu d'être porteur en deux exemplaires d'un même gène transmis par ses parents parce que ceux-ci ont un ancêtre commun.

Coefficient de parenté (Anglais : parental coefficient) Probabilité pour deux individus d'être porteurs d'un gène identique transmis par un ancêtre commun.

Colobome (Anglais : coloboma) Maladie congénitale consistant en une fissure. Exemples : colobome de la paupière, l’iris, la rétine…

Colonie cellulaire (Anglais : cell colony) Amas de cellules issues d'une seule ou d'un petit nombre de cellules.

Communication inter-auriculaire (Anglais : patent foramen ovale) Anomalie cardiaque : communication entre les deux oreillettes.

Communication inter-ventriculaire (Anglais : ventricular septal defect) Anomalie cardiaque : communication entre les deux ventricules.

Compatibilité (Anglais : compatibility) Capacité de deux plasmides à coexister de façon stable à l'intérieur d'un hôte commun.

Compétence génétique (Anglais : genetic competence) Etat d'une cellule qui permet la pénétration d'un acide nucléique étranger.

Complémentation génique (Anglais : genetic complementation) Effet d’une double mutation sur des gènes différents. Les deux gènes mutés peuvent reconstituer un phénotype normal.

Complexe synaptonémal (Anglais : synaptonemal complex) Structure composée d’éléments parallèles. Cette structure est visible en microscopie électronique, unissant les chromatides des deux chromosomes homologues intimement appariés. La formation de ce complexe est la condition nécessaire à la formation de chiasma et la survenue d’un crossing over.

Compound heterozygote, voir double hétérozygote.

Condensation chromosomique (Anglais : chromosomal condensation) Induction d’une condensation chromosomique dans un noyau interphasique par fusion avec une cellule en mitose. Des chromosomes condensés en phase S semblent pulvérisés.

Congénital (Anglais : congenital) Caractère possédé par un individu dès sa naissance, qu'il soit héréditaire ou non.

Conjugaison (Anglais : conjugation, mating) Transfert naturel d'ADN plasmidique ou chromosomique d'une cellule bactérienne à une autre par l'intermédiaire d'un pont cytoplasmique.

Consensus génique (Anglais : genetic consensus) Courte séquence d’ADN retrouvée dans différents gènes et différents êtres vivants.

Constriction (Anglais : constriction) Région chromosomique où l'épaisseur des chromatides est réduite. Le centromère est la constriction primaire. Certains chromosomes ont une constriction secondaire: 1, 9, 16.

Contig (Anglais : contig) Ensemble de segments clonés d'ADN qui se chevauchent, utilisé pour établir la carte physique d'une région d'un chromosome. Le mot contig est une forme abrégée du terme anglais contiguous clones. Son emploi, très répandu en anglais, s'étend en français où il ne semble pas y avoir encore de terme équivalent.

Contig map, voir : carte de contig.

Contrôle en cis (Anglais : cis control) Régulation de l'expression génétique par les séquences d'ADN au voisinage d'un gène situé sur le même chromosome.

Contrôle en trans (Anglais : trans control) Régulation de l'expression génétique qui s'exerce par l'intermédiaire d'un facteur diffusible.

Construction génique (Anglais : gene construction) Portion d'ADN destinée au transfert dans une cellule, comprenant un gène d'intérêt, et les séquences promotrices et régulatrices indispensables à son expression et à sa régulation dans la cellule receveuse.

Conversion (Anglais : gene conversion) Interaction entre séquences alléliques pendant la méiose, aboutissant à un échange inégal d’information génétique.

Conversion génique (Anglais : genic conversion) Transformation d’un gène en un autre gène par appariement de parties d’ADN différentes mais ayant une grande homologie.

Corépresseur (Anglais : corepressor) Molécule qui déclenche la répression de la transcription de gènes spécifiques en se fixant au répresseur.

Corpuscule de Barr, voir chromatine sexuelle.

Cosmide (Anglais : cosmid) Vecteur artificiel constitué d'un plasmide auquel a été ajouté le site COS du bactériophage lambda, nécessaire à l'encapsidation. L'intérêt des cosmides réside dans le fait qu'ils permettent le clonage de fragments d'ADN de grande taille soit environ de 45kb.

Couplage (Anglais : Coupling) Situation réalisée en cis chez un double hétérozygote pour deux gènes liés lorsque les deux allèles dominants A et B sont situés tous les deux sur le même chromosome.

Craniolacunie (Anglais : craniolacuna) Défaut circonscrit de la voute crânienne osseuse.

Craniosynostose (Anglais : craniosynostosis) Fusion de sutures craniennes.

Criblage (Anglais : clone sorting) Opération d’identification et tri de clones.

Croisement chromosomique, échange de chromatides, voir crossing over.

Crossing-over, enjambement chromosomique (Anglais : crossing over) Phénomène au cours duquel, durant la division cellulaire, les paires de chromosomes homologues s'associent, se croisent puis échangent certains segments de leur matériel génétique, avant de se séparer. Certains gènes migrent ainsi d'un chromosome à l'autre. En conséquence, chacun des gamètes issus d'une même cellule précurseure possède une combinaison de gènes différente de celle des autres. Grâce au brassage génétique créé par la méiose et par la fécondation, tout zygote possède un patrimoine qui lui est propre.

Cybride (Anglais : cybrid) Hybride cytoplasmique obtenu par fusion de protoplastes.

Cycle cellulaire(Anglais : cellular cycle) On peut distinguer 4 phases successives dans le cycle de vie d’une cellule somatique en division : la mitose, la phase G1, la phase S de réplication de l’ADN et la phase G2. Les phases G1, S et G2 constituent l’interphase.

Cycline (Anglais : cycline) Famille de protéines jouant un rôle important dans la régulation de la division cellulaire.

D

Dalton, unité de masse (Anglais : dalton, atomic mass unit) Un dalton correspond à la masse d’un atome d’hydrogène (1.657 x 10 –24) et au quatorzième de la masse d’un atome de carbone.

DAPI (Anglais : DAPI) Un dérivé du colorant fluorescent <4',6-diamidino-2-phenylindole> qui colore l'hétérochromatine des chromosomes 9,15,et Y de façon préférentielle.

Décalage du cadre de lecture (Anglais : frame shift) Mutation qui correspond à l’addition ou la perte de nucléotides en nombre autre que trois. Une telle mutation modifie tous les codons situés en aval et correspond à un changement de grande ampleur au niveau de la chaîne polypeptidique.

Décryptage des séquences nucléotidiques (Anglais : nucleic acid sequencing) Détermination de l’ordre linéaire de l’enchaînement des bases nucléiques.

Déformation (Anglais : deformation) Défaut de forme ou de position d’une partie du corps causée par une force mécanique. Exemple : un pied bot.

Déhiscence (Anglais : dehiscence) Formation d’une fissure. Rupture d’un organe clos. Exemple : gastrochisis.

Délétion (Anglais : deletion) Perte d'une partie du matériel génétique pouvant aller d'un seul nucléotide à plusieurs gènes. Perte intersticielle ou terminale d'un segment chromosomique.

Dénaturation (Anglais : denaturation) Processus résultant d'un traitement chimique et conduisant à la déstabilisation d'une molécule. La dénaturation de l'ADN provoque la séparation des deux brins de la molécule. La dénaturation d'une protéine a pour effet de déplier la molécule qui perd ainsi sa conformation naturelle dans l'espace.

Dénaturation d'acide nucléique (Anglais : nucleic acid denaturation) Conversion d'acide nucléique de l'état double brin à l'état simple brin.

Dérépression (Anglais : derepression) Phénomène de levée des mécanismes qui répriment la transcription d'un gène ou d'un groupe de gènes.

Dérive génétique (Anglais : genetic drift) Variation aléatoire des fréquences alléliques dans une population. Ce phénomène dû au hasard joue un rôle important dans les populations de faibles effectifs.

Dermatoglyphes (Anglais : dermatoglyphics) Figures composées par les crètes épidermiques des paumes et des doigts, des mains et des pieds.

Déséquilibre de liaison (Anglais : linkage desequilibrium ) Situation dans laquelle deux gènes ou allèles sont plus ou moins fréquemment associés en cis dans une population et dont la fréquence s’écarte de la valeur attendue suivant l’équilibre de Hardy-Weinberg.

Diacinèse(Anglais : diakinesis ) Dernier stade de la prophase de la première division méiotique ou prophase I.

Diagnostic génétique (Anglais : genetic diagnosis) Détection de gènes d'un organisme par hybridation de son génome avec des sondes moléculaires spécifiques.

Diagnostic préimplantatoire, voir Préimplantatoire.

Diandrie (Anglais : triploidy) Triploïdie par fécondation d'un ovocyte par deux spermatozoïdes.

Dicentrique (Anglais : dicentric) Chromosome possédant deux centromères.

Différenciation (Anglais : differentiation) Transformation d’un élément embryonnaire, sans fonction apparente, en un élément spécialisé dans une fonction déterminée. Transformation en cellules spécialisées dans une ou plusieurs fonctions de cellules produites par des cellules souches non différenciées de l’organisme adulte.

DiGeorge, syndrome de (Anglais : DiGeorge syndrome) Syndrome qui se caractérise par un facies particulier, une cardiopathie et une absence du thymus. On retrouve une délétion du locus 22q11.2 mise en évidence par la sonde D22S75

Digynie (Anglais : triploidy) Triploïdie par non expulsion du deuxième globule polaire et fécondation par un spermatozoïde.

Diploïdie (Anglais : diploidy) Si on représente le nombre haploïde de base des chromosomes, soit un seul exemplaire du message génétique caractéristique de l'espèce, la diploïdie (2n) est l'état d'une cellule possédant deux exemplaires de ce message.

Diplotène(Anglais : diplotene) Stade de la prophase de la première division méiotique ou prophase I.

Discordant (Anglais : discordant) Non identité d’ un caractère par exemple entre deux jumeaux.

Disomie uniparentale (Anglais : uniparental disomy) Présence d’une paire de chromosomes dont les deux membres originent du même parent.

Dispermie (Anglais : dispermia) Jumeaux issus de gamètes mâles différents.

Disruption (Anglais : disruption) Défaut de la morphogénèse : arrêt du processus normal de développement. Exemple les brides amniotiques.

Disruption génique (Anglais : gene disruption) Interruption de la séquence codante d'un gène par introduction d'une autre séquence d'ADN.

Distance génétique (Anglais : genetic distance) Degré de parenté entre des génomes différents. En génétique moléculaire, la distance génétique est estimée par le pourcentage d'homologie structurale que présentent deux séquences par hybridation moléculaire et/ou par comparaison des séquences nucléotidiques.

Division asymétrique (Anglais : asymetrical division) Inégalité dans la répartition des lots chromo-somiques à la mitose. Elle aboutit à deux cellules filles où le nombre des chromosomes est différent et anormal. Exemple : cellule mère 46,XX divisée en cellules filles 47,XXX / 45,X.

Dizygotie (Anglais : dizygote) Situation où des jumeaux sont issus de deux zygotes, donc à patrimoine génétique différent et non nécessairement de même sexe.

Doigt à zinc (Anglais : zinc finger protein) Motif polypeptidique constitué de deux à plus d'une trentaine d'acides aminés repliés autour d'un atome de zinc, caractéristique des protéines régulatrices de gènes auxquelles il confère la propriété de se lier spécifiquement avec l'ADN.

Domaine (Anglais : domain) Combinaison de différentes régions d'une chaîne polypeptidique, comprenant de 50 à 350 acides aminés, qui se distingue d'une autre par sa structure ou sa fonction.

Dominant (Anglais : dominant) Si un des deux allèles d'un locus impose son phénotype caractéristique à l'autre, il est qualifié de dominant. Capacité pour un gène de s'exprimer à l'état hétérozygote quelles que soient les propriétés de son allèle.

Double hétérozygote, voir : hétérozygote double.

Ductus arteriosus, voir : persistance du canal artériel.

DUP, voir disomie uniparentale.

Duplication-Déficience (Anglais : duplication-deficiency) Se dit lorsqu'un segment chromosomique est en excès d'un exemplaire et qu'un autre est en défaut d'un exemplaire.

Dupliquer (Anglais : to duplicate) Faire une copie.

Dysgénique (Anglais : dysgenic) Se dit de ce qui est relatif à la malformation ou anomalie du développement d'un tissu ou d'un organe résultant d'un trouble de l'embryogenèse.

Dysmorphisme (Anglais : dysmorphism) Anomalie(s) de développement observée(s) chez un individu et ayant une origine génétique ou environnementale.

Dysostose (Anglais : dysostosis) Anomalie osseuse, trouble du développement osseux.

Dysplasie (Anglais : dysplasia) Organisation cellulaire anormale d’un tissu entraînant une anomalie de forme. Exemple les dysplasies ectodermiques avec atteinte des phanères, ongles, cheveux, dents.

Dysraphie (Anglais : dysraphia) Trouble du développement des raphés médians. Exemples : le spina bifida , la fente labio-palatine.

Dysraphisme (Anglais : dysraphism) Terme généralement utilisé pour décrire une anomalie du tube neural ou du rachis.

E

Échange de chromatides sœurs, SCE (Anglais : sister chromatid exchange) Phénomène mitotique physiologique d'échange de matériel chromosomique équivalent entre les deux chromatides d'un chromosome (paternel ou maternel). Il n'y a donc pas d'échange entre homologues, ceci ne se produisant qu'à la première division de la méiose, par le crossing-over.

Ectoderme (Anglais : ectoderm) Revêtement cutané. Feuillet embryonnaire externe d'où dérivent l'épiderme, les phanères, les glandes cutanées, les organes sensoriels externes, les muqueuses buccale et anale.

Effet fondateur (Anglais : founder effect) La fréquence élevée d’un gène mutant dans une population qui s’accroît rapidement, fondée par une petit groupe ancestral alors qu’un ou plusieurs membres fondateurs étaient, par hasard, porteurs du gène mutant.

Effet de position cis-trans (Anglais : cis-trans position effect) Changement dans le phénotype d’un hétérozygote double pour deux sites mutés. Si ceux-ci sont portés sur le même chromosome ils sont en position cis ou sur les deux homologues ils sont alors en position trans. En position trans le phénotype est muté.

Électrofocalisation (Anglais : isoelectric focusing) Procédure analytique semblable à l’électrophorèse utilisée pour séparer les protéines selon leur point isoélectrique.

Electrophorèse (Anglais : electrophoresis) Technique de séparation des protéines déposées sur un gel selon leur vitesse de déplacement sous l’action d’un champ électrique.

Electroporation (Anglais : electroporation) Méthode de pénétration d'ADN dans des cellules, basée sur l'utilisation d'impulsions électriques qui augmentent la perméabilité membranaire.

Embryon (Anglais : embryon) Produit de la conception qui devient un fœtus à la douzième semaine de gestation.

Éminence hypothénar (Anglais : hypothenar) Zone charnue de la paume de la main entre le cinquième doigt et le poignet.

Éminence thénar (Anglais : thenar) Zone charnue de la paume de la main entre le pouce et le poignet.

Empreinte génétique (Anglais : genetic footprint) Caractéristique structurale fine d'une région spécifique de l'ADN permettant d'identifier une cellule et sa filiation.

Empreinte parentale (Anglais : parental imprinting) Expression différente du matériel génétique au niveau chromosomique ou au niveau allélique, en fonction de l’origine paternelle ou maternelle de ce matériel.

Encapsidation (Anglais : packaging) Empaquetage de matériel génétique viral à l'intérieur de la cellule infectée.

Encéphalocèle (Anglais : encephalocele) Dysraphie crânienne avec hernie, sur la ligne médiane, d'un sac méningé contenant du liquide céphalorachidien et du tissu nerveux encéphalique habituellement malformatif.

Endoderme (Anglais : endoderm) Feuillet profond, résultant de la gastrulation constituant l'épithélium de revêtement et l'épithélium glandulaire de la majeure partie de l'appareil digestif, de l'arbre respiratoire, de la vessie, de la prostate, de la trompe d'Eustache, de la thyroïde, de la parathyroïde, etc.

Endoreduplication (Anglais : endoreduplication) L'interphase aboutit à des chromosomes dédoublés à la métaphase, avec quatre chromatides et deux centromères, restant à proximité. Si tous les chromosomes sont concernés il s’agit d’une endoreduplication totale. Si un seul, ou une partie d'un chromosome est touché, il s'agit d'une endoreduplication sélective.

Enhancer, activateur(Anglais : enhancer) Séquences régulatrices d’ADN renfermant des sites de fixation de facteurs transcriptionnels. Elles sont situées à des distances variables du promoteur. Elles augmentent considérablement le taux de transcription.

Enjambement chromosomique, voir crossing over.

Enzyme (Anglais : enzyme) Substance protéique qui catalyse, accélère une réaction biochimique.

Enzymes de restriction (Anglais : restriction enzymes) Un des outils du génie génétique, formant des sortes de ciseaux moléculaires. Chaque enzyme de restriction coupe l'ADN en des sites bien précis, correspondant à une séquence particulière de bases nucléotidiques.

Épanchement (Anglais : effusion) Présence d'un fluide dans une cavité ou un tissu qui, normalement, n'en contiennent pas.

Épicanthus (Anglais : epicanthus) Bride cutanée tendue verticalement de la paupière supérieure à la paupière inférieure et cachant le canthus interne.

Épidémiologie (Anglais : epidemiology) Etude des différents facteurs qui interviennent dans l’apparition et l’évolution des maladies.

Épigénétique (Anglais : epigenetic) Tout facteur qui peut modifier le phénotype sans changer le génotype.

Épisome (Anglais : episome) Molécule circulaire d'ADN qui peut soit se répliquer de façon autonome forme libre, soit être intégrée dans un chromosome cellulaire, forme intégrée.

Épissage (Anglais : splicing) Introduction de séquences d’ADN dans un vecteur dans un but de clonage.

Epissage de l’ARN (Anglais : mRNA splicing) Processus englobant l'excision des introns et la réunion des exons dans l’ARN pré-messager; on obtient alors l’ARN messager mature.

Erreur de copie (Anglais : copy error) En génétique moléculaire : erreur qui survient durant la réplication de l’ADN due au défaut d’insérer des nucléotides complémentaires à ceux de la chaîne d’ADN parentale.

Erreur de lecture (Anglais : translation error) Localisation incorrecte d'un résidu acide aminé sur une chaîne peptidique au cours de la synthèse d'une protéine.

Erreur innée du métabolisme (Anglais : inborn error of metabolism) Maladie biochimique de nature génétique dans laquelle un défaut de la protéine produit un bloc métabolique.

Espaceur (Anglais : spacer, DNA) Séquence d'ADN non transcrit, séparant les gènes à l'intérieur des unités répétées.

Espèce (Anglais : species) Branche des sciences naturelles qui regroupe des individus semblables qui peuvent généralement se reproduire entre eux.

Étage moyen de la face (Anglais : midface) Etage compris entre les yeux et la bouche.

Etiquetage génétique (Anglais : gene tagging) Insertion d'un marqueur génétique dans, ou au voisinage d'un gène.

Eucaryote (Anglais : eukaryote) Se dit des organismes et des cellules dont les noyaux sont entourés d’une membrane et dont le protoplasme contient des mitochondries et des ribosomes.

Euchromatine (Anglais : euchromatin) Région des chromosomes ayant un cycle normal de spiralisation-déspiralisation.

Euploïdie (Anglais : euploidy) Situation où le nombre des chromosomes est correct par rapport à la ploïdie considérée chez l’homme : situation diploïde = 2n, l'euploïdie = 46, situation d'haploïdie = 1n.

Exon (Anglais : exon) Séquence du gène représentée dans l'ARNm mature c’est à dire traduite en acide aminé. Partie codante du gène.

Exonucléase (Anglais : exonuclease) Enzyme qui clive les nucléotides à partir de leurs extrémités libres, 5’ ou 3’ de l’ADN ou ARN, libérant ainsi successivement leurs nucléotides un à un.

Expérience à l’aveugle (Anglais : shotgun cloning or method) Clonage de fragment possédant très approximativement la taille d’un gène provenant d’un ADN génomique scindé par un enzyme de restriction.

Expression transitoire (Anglais : transient expression) Expression d'un gène nouvellement introduit dans une cellule et non intégré dans le génome.

Expressivité (Anglais : expressivity) Intensité de l'expression d'un gène, d'atténuée à grave.

Extrémité 3’ (Anglais : 3’end, 3’ terminus) Fin d’une chaîne de polynucleotides, dans l’ADN ou l’ARN, la polymérisation se faisant dans le sens 5’-phosphate 3’-OH, 3’ et 5’ étant les numéros des carbones du sucre impliqués dans la liaison phosphodiester.

Extrémité 5’ (Anglais : 5’end, 5’terminus) Commencement d’une chaîne de polynucleotides, dans l’ADN ou l’ARN, la polymérisation se faisant dans le sens 5’-phosphate 3’-OH, 3’ et 5’ étant les numéros des carbones du sucre impliqués dans la liaison phosphodiester.

F

Facteur de résistance (Anglais : R factor, R plasmid, resistance plasmid) Plasmide qui code pour un ou des enzymes inactivant un ou plusieurs antibiotiques ou agents toxiques.

Facteur de terminaison, de dissociation (Anglais : release factor) Un des facteurs protéiques impliqués dans la lecture des signaux d’arrêt pour la synthèse protéique. Exemple RF-1 actif avec les codons UAA et UAG, RF-2 actif avec les codons UAA et UGA, RF-3 stimule l’activité des deux premiers.

Facteur de traduction (Anglais : translation factor) Transfert de matériel génétique d'une bactérie à une autre par l'intermédiaire d'un bactériophage.

Facteur de transfert de résistance (Anglais : resistance transfer factor) (resistance transfer factor) : Plasmide codant pour une ou plusieurs enzymes qui inactivent un ou plusieurs agents toxiques ou antibiotiques.

Facteur d’initiation (Anglais : initiation factor) Protéine dont la présence est nécessaire pour que l'ARNm se fixe à la petite sous-unité ribosomique immédiatement avant que commencent la lecture du message et la synthèse de la protéine.

Facteur létal (Anglais : lethal factor) Une anomalie du génome qui mène à une mort in utero. Exemple : anomalie chromosomique, mutation.

Facteurs neurotrophiques (Anglais : neurotrophic factor) Facteurs permettant le développement, la croissance des neurones.

Familial (Anglais : familial) Tout trait qui est plus fréquent chez des apparentés d’une famille d’un individu atteint que dans la population en général. La cause peut être génétique ou environnementale, ou les deux.

Famille de gènes (Anglais : gene family, multiple genes) Ensemble de gènes ayant de grandes ressemblances fonctionnelles et structurelles.

Fardeau génétique (Anglais : genetic load) Facteur dû à la mortalité et la morbidité causées par des gènes morbides. Présence, chez tout individu, de gènes anormaux récessifs et à l'état hétérozygote, donc non exprimés dans le phénotype.

Fécondation in vitro FIV (Anglais : IVF, in vitro fertilization) Fécondation d’un ovule à l’extérieur du corps humain.

Fente palatine (Anglais : cleft palate) Non fusion des parties gauche et droite du palais ; fait communiquer les fosses nasales et la bouche.

Fibroblaste (Anglais : fibroblast) Cellule conjonctive jeune.

Fibrose kystique, voir mucoviscidose.

FIV, fécondation in vitro (Anglais : in vitro fertilization, IVF) Fécondation d’un ovule par un spermatozoïde à l’extérieur du corps humain.

Flux génétique (Anglais : genetic flow, migration) Diffusion graduelle des gènes d’une population à une autre par migration et croisement.

Fourche de réplication (Anglais : replication fork) Région où les 2 brins de l'ADN parental se séparent pour former une fourche permettant ainsi leur réplication.

Fragment (Anglais : fragment) Partie de chromosome, détachée par cassure. S'il porte un centromère, le fragment est dit "centrique", et sinon, il est "acentrique".

Fragment de restriction (Anglais : restriction enzyme) Polynucléotide produit par digestion d'un ADN à l'aide d'une enzyme de restriction.

Fratrie (Anglais : sibship) Ensemble des germains.

FRAXA, voir : X fragile.

FRAXE, voir : X fragile.

Fréquences alléliques (Anglais : allelic frequencies) Fréquences des gènes alléliques.

Fréquences de recombinaison (Anglais : recombination frequency) Procédé suivant lequel la progénie se retrouve avec une combinaison de gènes différente de celles d’un ou l’autre des parents. Dans les organismes plus évolués ceci peut se produire par crossing over ou enjambement chromosomique.

Fusion centrique (Anglais : centric fusion) Translocation entre chromosomes acrocentriques, soit par fusion centromérique, soit par cassure dans les régions juxta-centromériques (synonyme : translocation robertsonnienne).

Fusion de gènes (Anglais : gene fusion) Association de fragments de gènes conduisant à la formation d'un gène chimère.

G

Gamète (Anglais : gamete) Cellule haploïde (porteuse en principe de 23 chromosomes) sexuelle (ovocyte ou spermatozoïde) dont l'union avec un gamète de l'autre sexe aboutit au zygote.

G-C, voir : paires de bases.

Gem (Anglais : gem) Petite structure nucléaire participant à l'épissage des ARN et contenant plusieurs protéines dont la protéine SMN.

Gémellité (Anglais : twinning, gemellity) Développement simultané de deux embryons. La gémellité peut être univitelline, résultant de la subdivision d'un œuf fécondé, ou bivitelline, due à la fécondation simultanée de plusieurs œufs pondus en même temps.

Gène(Anglais : gene) Unité de transmission héréditaire de l'information génétique. Un gène est un segment d'ADN (ou d'ARN chez virus), situé à un locus précis sur un chromosome, qui comprend la séquence codant pour une protéine, et les séquences qui en permettent et régulent l'expression.

Gène artificiel (Anglais : synthetic gene, artificial gene) Gène créé par assemblage d'oligonucléotides, résultant d'une synthèse chimique in vitro.

Gène candidat (Anglais : candidate gene) Gène localisé dans une région particulière du génome et dont le produit a des propriétés chimiques suggérant qu’il peut être le gène morbide recherché. Gène que l'on suspecte être en cause dans l'apparition d'une maladie.

Gène chimère (Anglais : chimeric gene, hybrid gene, gene construct) Gène formé de fragments d'ADN d'origines diverses.

Gène constitutif (Anglais : constitutive gene) Gène exprimé sans régulation particulière.

Gène de régulation (Anglais : regulatory gene) Gène dont la fonction essentielle est de contrôler le taux d'expression d'un ou de plusieurs autres gènes.

Gène de structure (Anglais : structural gene) Gène codant pour une protéine à rôle structural ou enzymatique.

Gène d'intérêt (Anglais : interest gene) Gène responsable d'un caractère jugé intéressant, que l'on va chercher à transférer à un autre organisme.

Gène discontinu (Anglais : discontinuous gene, interrupted gene) Gène pourvu d'introns. Les introns de l'ARN sont éliminés au cours de l'épissage. L'épissage différentiel des introns d'un gène discontinu peut donner lieu à plusieurs protéines : on parle dans ce cas de gène mosaïque.

Gène domestique, gène de ménage (Anglais : housekeeping gene) Gène qui assure les fonctions indispensables à la vie de tous les types de cellules.

Gène extrachromosomique (Anglais : cytoplasmic gene) Tout gène qui se retrouve sur l'acide nucléique dans le cytoplasme, et plus précisément sur les mitochondries.

Gène hybride (Anglais : hybrid gene, chimeric gene) Gène formé de fragments d'ADN d'origines diverses.

Gène léthal (Anglais : lethal gene) Gène qui inhibe la fonction d'une protéine. Gène qui peut entraîner la mort d'un fœtus ou nouveau-né.

Gène marqueur (Anglais : marker, genetic marker) Gène dont l'expression permet le criblage des cellules qui le contiennent.

Gène sauteur, voir transposon.

Génétique inverse (Anglais : reverse genetics) Approche moléculaire permettant d'identifier les gènes en se basant sur leur localisation dans le génome et sans connaître le produit génique.

Génétique moléculaire (Anglais : molecular genetics) Branche de la génétique traitant de la structure et des activités du matériel génétique, incluant la réplication de l'ADN, sa transcription en ARN et la translation de l'ARN pour former des protéines.

Génie génétique (Anglais : genetic engineering) Ensemble de techniques permettant de modifier le patrimoine héréditaire d'une cellule par la manipulation de gènes in vitro.

Génocopie (Anglais : genocopy) La production du même phénotype par des gènes différents.

Génome, haplome (Anglais : genome) Ensemble des gènes d'une cellule ou d'un organisme. L'objectif du programme du génome humain est d'établir avec précision la situation et les fonctions des gènes du patrimoine génétique.

Génothèque, voir : banque de gènes.

Génotype (Anglais : genotype) Constitution génétique d'un individu incluant les gènes qui ne sont pas exprimés contrairement au phénotype.

Germains (Anglais : siblings) Frères ou soeurs.

Glabelle (Anglais : glabella) Région du visage entre les sourcils.

Globule polaire (Anglais : polar body) Cellule haploïde résultant des première et deuxième divisions de méiose des ovocytes, et ne comprenant pratiquement que du matériel nucléaire, la quasi-totalité du matériel cytoplasmique étant réservée par l'ovocyte secondaire et l'ovotide. L'ovule conserve ainsi presque tout le cytoplasme qui s'est enrichi au cours de l'ovogenèse.

Groupe de liaison (Anglais : linkage group) Ensemble de gènes liés les uns aux autres, qui se séparent le plus souvent ensemble, car leur proximité fait qu'il y a peu de chances qu'ils soient séparés par un crossing over. L'étude de ces groupes permet de proche en proche d'achever l'ordonnance de la carte génique. Ensemble des locus qui apparaissent liés par analyse de leur transmission héréditaire.

Gueule de loup (Anglais : hare lip and cleft palate) Association d'un bec de lièvre et d'une fente palatine.

H

Haploïde (Anglais : haploid) Cellule ou organisme ne contenant qu'un jeu de chromosomes (n) et donc un seul allèle pour chaque gène.

Haplome, voir : génome.

Haplotype (Anglais : haplotype) Combinaison d'allèles de deux ou plusieurs loci différents mais proches sur un même chromosome. Exemples : allèles du système HLA. Désigne le matériel génétique porté par un seul des deux chromosomes et correspondant à un caractère précis.

Haplotypes, carte des (Anglais : HapMap)

Hardy-Weinberg, loi de (Anglais : Hardy Weinberg law) La loi de Hardy-Weinberg permet, sous certaines conditions, le calcul des fréquences génotypiques à partir des fréquences allèliques, utilisant la formule p2+2pq+q2 = 1 où p est la fréquence du gène normal et q celle du gène mutant.

HAT, voir milieu de culture HAT.

hCG (Anglais : human gonadotrophin) Gonadotrophine chorionique. Hormone sécrétée au cours de la grossesse par le cytotrophoblaste ayant une activité biologique de type LH.

HDL, cholestérol de haute densité (Anglais : HDL, high density cholesterol) Cholestérol transporté par des lipoprotéines de haute densité.

Hélix (Anglais : helix) Relief le plus externe de l'oreille.

Hématopoïétique (Anglais : hematopoietic) Relié à la formation de globules rouges. Ce processus survient principalement dans la moelle osseuse.

Hémizygotie (Anglais : hemizygocity) Présence d'un gène en exemplaire unique dans une cellule diploïde. Exemple : Situation de l'X et de l'Y, physiologique, chez le mâle. Pathologique : en cas de délétion sur un chromosome ou de perte d'un chromosome entier, il y a monosomie partielle ou complète, et situation d'hémizygotie partielle ou complète. Exemples : syndrome de Turner 45X , syndrome du cri du chat 5p- ...

Hérédité non chromosomique, cytoplasmique, maternelle, extra nucléaire (cytoplasmic inheritance, maternal inheritance) Transmission de traits contrôlés par des gènes situés sur l’ADN mitochondrial.

Héritabilité (Anglais : heritability) Fraction de la variance phénotypique totale d’un caractère quantitatif à l’intérieur d’une population, qui résulte du caractère hétéroallélique de celle-ci, pour des gènes intervenant dans la détermination du caractère.

Hermaphrodisme vrai (Anglais : true hermaphrodyte) Présence à la fois de cellules de type masculin et de type féminin dans les gonades d'un individu.

Hétérocaryon (Anglais : heterokaryon) Cellule nuclée (ou multinuclée) dans laquelle coexistent et se maintiennent par multiplication, deux ou plusieurs noyaux génétiquement différents.

Hétérochromatine (Anglais : heterochromatin) Régions chromosomiques où la condensation est prolongée par rapport à l'euchromatine.

  • Facultative : contient des gènes qui sont inactivés durant certaines périodes physiologiques ou du développement. Exemple : X inactivé dans les cellules féminines, mais ce même X pourra être actif chez un descendant.
  • Constitutive : permanente, souvent riche en séquences répétitives. Exemples : régions centromériques, partie distale de Yq, constrictions secondaires des 1, 9, 16...

Hétéroduplex (Anglais : heteroduplex) Molécule d’ADN constituée de deux brins d’origine chromosomique ou de nature différente et comprenant une région non complémentaire c’est à dire présentant un mésappariement.

Hétérogénéité clinique (Anglais : clinical heterogeneity) Se dit de phénotypes différents dus à des mutations dans un même gène.

Hétérogénéité génétique (Anglais : genetic heterogeneity) Présence de phénotypes semblables dus à des mécanismes génétiques différents.

Hétéromorphisme (Anglais : heteromorphism) Variation morphologique normale dans la coloration des chromosomes.

Hétéroplasmie (Anglais : heteroplasmy) Présence de plus d’un types de mitochondries dans les cellules d’un individu, c’est à dire la présence chez lui à la fois d’ADN normal et muté ADNmt.

Hétéroploïdie (Anglais : heteroploidy) Tout nombre de chromosomes différent de la normale.

Hétérosis (Anglais : heterosis) Vigueur des hybrides, à fort degré d'hétérozygotie, par rapport aux parents dont ils sont issus qui ont une forte homozogotie.

Hétérozygote composite (Anglais : compound heterozygote) Génotype ou individu avec deux allèles différents au même locus.

Hétérozygote double (Anglais : double heterozygote) Individu hétérozygote pour deux loci différents.

Hétérozygotie (Anglais : heterozygocity) Présence de deux allèles différents pour un gène donné.

Hexadactylie (Anglais : hexadactyly) Présence de six doigts, plus ou moins bien formés, aux mains ou aux pieds. Maladie génétiquement déterminée, autosomique dominante.

Histoire familiale (Anglais : family history) Histoire de famille utilisant un arbre généalogique pour identifier les individus porteurs ou atteints d’un trait ou maladie génétique semblable à celui ou celle du propositus.

Histone (Anglais : histone) Protéine basique, constituant majeur du nucléosome.

Holandrique (Anglais : holandric) Mode de transmission des gènes situés sur le chromosome Y. L’ homme transmet les gènes à tous ses garçons et à aucune de ses filles.

Homéobox (Anglais : homeobox) Séquence conservée de 180 paires de bases que l'on retrouve chez les gènes homéotiques.

Homoduplex (Anglais : homoduplex) Acide nucléique bicaténaire dont toutes les bases sont appariées.

Homogène -région de coloration- (Anglais : homogeneously staining region) Région chromosomique de coloration homogène.

Homologue (Anglais : homologous) Chromosomes de constitution identique. Dans la cellule diploïde, les homologues constituent une paire chromosomique, l'un est d'origine paternelle et l'autre d'origine maternelle. Ils s'apparient en prophase de 1ère division de méiose et mélangent par crossing-over les génomes paternels et maternels.

Homoplasmie (Anglais : homoplasmy) La présence d’une seule population de ADNmt dans les cellules d’un seul individu. Il s’agit d’un état normal.

Homozygote (Anglais : homozygous) Se dit d’un sujet qui possède deux gènes allèles identiques sur un locus déterminé de deux chromosomes homologues

HPLC, voir chromatographie liquide à haute performance

Hybridation in situ (Anglais : in situ hybridization) Hybridation d'une sonde d'ADN ou d'ARN spécifique marquée avec l'ARN ou l'ADN cellulaire, sur une coupe de tissu ou des cellules fixées.

Hybridation moléculaire (Anglais : molecular hybridization, nucleic acid hybridization) Technique permettant de mettre en évidence au sein d'une cellule ou d'un tissu, une séquence d'acide nucléique, par exemple de localiser un locus sur un chromosome. Elle est basée sur le principe de complémentarité des bases azotées, plus particulièrement entre l'ADN et le brin d' ARN de séquence complémentaire. Le brin de séquence complémentaire est aussi appelé sonde et généralement "marqueur" pour le localiser. Il existe des "sondes radioactives" et des "sondes froides".

Hybridation sur colonie (Anglais : hybridisation on colony) Hybridation in situ permettant d'identifier les bactéries possédant une séquence d'ADN particulière. Cette hybridation se fait à l'aide d'une sonde d'acide nucléique complémentaire.

Hybride ADN-ARN (Anglais : DNA-RNA hybrid) Molécule double brin formée par une chaîne d'ADN et une chaîne d'ARN complémentaires.

Hydrocéphalie (Anglais : hydrocephaly) Dilatation anormale des ventricules cérébraux.

Hydrops foetalis (Anglais : hydrops) Se dit d’un fœtus anasarque présentant de l’ascite et de l’oédème excessif des tissus.

Hyperexpansion, voir X-fragile.

Hyperploïdie, hyperdiploïdie (Anglais : hyperploidy, hyperdiploidy) Plus que le nombre diploïde normal de chromosomes, c.a.d. > 46 pour l'homme.

Hypertélorisme (Anglais : hypertelorism) Espace trop important entre les deux yeux mesuré au niveau des pupilles.

Hypodiploïdie (Anglais : hypoploidy) Moins que le nombre diploïde normal de chromosomes, c.a.d. < 46 pour l'homme.

Hypotélorisme (Anglais : hypotelorism) Espace réduit entre les deux yeux mesuré au niveau des pupilles.

Hypothèse de Lyon (Anglais : Lyon hypothesis) Hypothèse suggérée par Mary Lyon sur l’inactivation d’un des deux chromosomes X chez la femme.

I

ICSI (Anglais : intra cytoplasmic sperm injection) Injection intracytoplasmique de spermatozoïdes utilisée dans la technique de fécondation in vitro.

Idiogramme (Anglais : ideogram) Représentation graphique du caryotype.

Immunofluorescence (Anglais : immunofluorescence) Technique destinée à rendre fluorescent un antigène déterminé à l'intérieur d'une cellule. La méthode permet de détecter et de localiser les antigènes viraux dans la cellule infectée. La préparation est examinée au microscope.

Immunosuppression (Anglais : immunosuppresssion) La neutralisation de la réponse immunitaire du fait d’une maladie ou d’un médicament. Après transplantation d’un organe, il faut neutraliser le système immunitaire du patient à l’aide de médicaments pour empêcher son organisme de rejetter l’organe transplanté.

Incidence (Anglais : incidence) Terme utilisé en épidémiologie. L'incidence est le nombre de nouveaux cas de maladie survenant pendant une période donnée, généralement une année. Voir prévalence. La prévalence désigne le nombre de cas d’une maladie dans une population donnée, sans distinction entre les anciens et les nouveaux cas.

Incompatibilité plasmidique (Anglais : plasmid incompatibility) En génie génétique désigne l’impossibilité pour deux plasmides de coexister dans la même cellule hôte.

Index mitotique (Anglais : mitotic index) Proportion des cellules en mitose par rapport à l’ensemble des cellules présentes.

Induction (Anglais : induction) Ensemble des mécanismes cellulaires et moléculaires, conduisant au déclenchement de l'expression d'un gène spécifique.

Informativité (Anglais : informativity) Possibilité de distinguer les deux chromosomes d’une même paire et en particulier de les distinguer dans la région du chromosome portant le gène altéré.

Inhibition de contact (Anglais : contact inhibition) Particularité de la dynamique des déplacements cellulaires : lorsqu'une cellule libre en déplacement rencontre une autre cellule, les portions membranaires (et cytoplasmique sous-membranaire) en contact cessent tout mouvement.

Inhibition par rétroaction (Anglais : retroinhibition, end product inhibition, feedback inhibition) Système régulateur dans lequel le produit terminal d’une chaîne biosynthétique inhibe l’activité enzymatique du premier enzyme de cette chaîne.

Insert (Anglais : insert) Séquence d'ADN étranger introduite dans une molécule d'ADN donnée.

Insertion (Anglais : insertion) Moléculaire : addition d'une séquence d'ADN étranger dans une molécule d'ADN donnée. Cytogénétique : Transfert d'un segment de chromosome dans un autre chromosome.

Instabilité chromosomique, syndrome (Anglais : chromosome instability syndrome) Maladie caractérisée par un taux accru de cassures chromosomiques, d'échanges de chromatides soeurs, d'anomalies de structure spontanées.

Intégration (Anglais : integration) Processus de recombinaison qui insère une molécule d'ADN dans une autre.

Intercalaire (Anglais : intercalary) Segment chromosomique qui n’est pas en position terminale. Exemple : délétion intercalaire.

Interféron, IFN (Anglais : interferon, IFN) Une protéine synthétisée par les cellules animales en réponse à une infection virale et qui inhibe la réplication du virus de façon non spécifique. Cette synthèse précède la formation d’anticorps.

Interphase(Anglais : interphase) Partie du cycle cellulaire observé entre deux mitoses successives.

Intron (Anglais : intron, intervening sequence, intervening DNA sequence, intervening nucleotide sequence) Partie du gène située entre deux exons et éliminée au cours de la maturation. Partie non codante du gène.

Inversion (Anglais : inversion) Cytogénétique : un fragment de chromosome se constitue par deux points de cassure, et se réinsère en se retournant, dans ce même chromosome. Si le fragment contient le centromère, l'inversion est dite péri-centrique, et paracentrique dans le cas contraire. Moléculaire : Processus conduisant à un changement d'orientation d'un fragment d'ADN par rapport à son orientation de référence.

In vitro (Anglais : in vitro) Expériences faites en éprouvettes.

In vivo (Anglais : in vivo) Expériences faites sur l’organisme vivant.

Isochromatidienne (Anglais : isochromatid) Lacune ou cassure présente sur les deux chromatides d'un chromosome, au même niveau.

Isochromosome (Anglais : isochromosome) Chromosome constitué de deux fois les bras courts (iso p) ou de deux fois les bras longs (iso q) par clivage transversal anormal des centromères. Son aspect est symétrique et le centromère est médian.

IVM, maturation in vitro (Anglais : IVM, in vitro maturation) Maturation in vitro des ovules prélevés sans stimulation hormonale maternelle prescrite au préalable.

K

Kilobase (Anglais : kilobase) Unité correspondant à 1 000 bases d'un acide nucléique monocaténaire.

Kinétochore, voir : centromère.

Klinefelter, syndrome de (Anglais : Klinefelter syndrome) Syndrome chromosomique, 47XXY, s’accompagnant de dysgénésie testiculaire, gynécomastie, grande taille et stérilité.

Kyste (Anglais : cyst) Formation pathologique généralement composée d'une cavité uniloculaire ou pluriloculaire complètement fermée entourée d'une membrane continue et renfermant ordinairement un liquide fluide ou visqueux, d'étiologie infectieuse ou embryonnaire.

L

Lacune (Anglais : gap) Amincissement très prononcé d'une ou deux chromatides, produisant localement une région achromatique. Stade ultime avant la cassure vraie.

LDL, cholestérol de basse densité (Anglais : LDL, low density cholesterol) Cholestérol transporté par des lipoprotéines de basse densité.

Leptotène(Anglais : leptonema) Premier stade de la première division méïotique.

Leucémie myéloïde chronique, voir LMC.

Liaison (Anglais : linkage) Association héréditaire entre certains caractères : les gènes qui les produisent sont proches sur le chromosome et ont moins de chance d'être séparés par un crossing-over. L'association parentale de ces caractères apparaît plus souvent chez les descendants que dans les ségrégations indépendantes.

Lieur (Anglais : linker) Oligonucléotide synthétique bicaténaire, que l'on ajoute in vitro à une séquence d'ADN et qui lui apporte un nouveau site de restriction.

Ligand (Anglais : ligand) Molécule capable de s'attacher à un récepteur cellulaire.

Ligase, ADN (Anglais : DNA ligase, joining enzyme) Enzyme qui réparent les coupures sur l’un des brins d’une molécule d’ADN double-brin. Elle catalyse à l’endroit de la cassure la formation d’une liaison entre le phosphate d’un nucléotide et le sucre du nucléotide suivant.

Ligature (Anglais : ligation) Formation d'une liaison phosphodiester entre deux polynucléotides.

Ligaturer (Anglais : to ligate) Action de former une liaison phosphodiester entre deux polynucléotides.

Lignée cellulaire (Anglais : cell line) Un type de cellules qui peuvent se reproduire indéfiniment, dites immortalisées.

LMC, leucémie myéloïde chronique (Anglais : CML, chronic myelogenous leukemia) t(9;22) (q34;q11) Le chromosome 22 semble raccourci et a été appelé chromosome de Philadelphie (Ph) Permet la translocation (d'une partie) d'un oncogène normalement présent en 9q34, (ABL) près (d'une partie) d'une séquence ADN particulière du chromosome 22 appelé (BCR) <breakpoint cluster region>, situé en 22q11 entraînant la production d'un gène hybride 5' BCR-3'ABL. L'oncogène ABL est transcrit, à l'état normal, en un ARN messager de 6 ou 7 kbases. Le gène hybride BCR-ABL, résultat de la translocation t(9;22), est transcrit en un ARNm de 8.5 kb, qui produit une protéine de 210 KDa: 1- à forte activité protéine kinase et 2- de durée de vie supérieure à la protéine kinase produite par ABL seul. La biologie moléculaire a démontré que, quel que soit le variant, le gène hybride BCR-ABL est présent. Donc, il existe une anomalie spécifique dans la LMC: la translocation t(9;22).

(Anglais : locus) Position d’un gène sur un chromosome ou dans un groupe de liaison.

Lod score (Anglais : lod score) Mesure statistique, exprimée sous forme de logarithme décimal, de la probabilité d'existence d'une liaison entre deux locus chromosomiques.

Lymphocyte (Anglais : lymphocyte) Variété de globules blancs.

Lymphoédème, lymphedème (Anglais : lymphoedema, lymphedeme) Oedème lymphatique dû à une obstruction des vaisseaux lymphatiques, d'origine congénitale ou acquise.

M

Macrocéphalie (Anglais : macrocephaly) Périmètre crânien > 90 ème centile à la naissance.

Maladie cassante (Anglais : breakage syndrome), voir syndrome d'instabilité chromosomique.

Maladie génétique (Anglais : genetic disease) Maladie liée à des défauts, ou mutations, d'un ou de plusieurs gènes. Quand la maladie résulte de la mutation d'un seul gène, on parle de "maladie monogénique". Toutefois la plupart des maladies, comme les cancers, résultent de l'altération cumulée de plusieurs gènes, ou bien de l'association d'un défaut génétique et de divers facteurs de l'environnement et/ou de facteurs liés au mode de vie.

Malformation (Anglais : malformation) Tout défaut morphologique présent à la naissance, qu’il soit apparent ou non.

Malségrégation (Anglais : unequal division) Erreur dans la ségrégation méiotique des chromosomes impliqués dans une translocation, produisant des gamètes déséquilibrés.

Marche le long d’un chromosome (Anglais : chromosome walking) Technique d’analyse de la structure des chromosomes. On ne peut pas cloner directement de longues séquences d’ADN mais on peut pratiquer une série de clonages successifs de fragments d’ADN en allant d’une extrémité d’un chromosome à l’autre. Une première sonde sépare plusieurs séquences d’ADN-complémentaire qui se recouvrent partiellement. On choisit une de ces sondes pour répéter l’opération et on parcourt ainsi le chromosome d’un bout à l’autre.

Marquage (Anglais : labelling) Introduction de nucléotides modifiés, ou modification chimique de certains nucléotides d'un acide nucléique afin de pouvoir le repérer.

Marquage de brève durée (Anglais : pulse labelling) Expérience de marquage dans laquelle un composé radioactif est ajouté à des cellules vivantes ou à des extraits cellulaires pour une courte durée de temps.

Marquage par déplacement de l’encoche, translation de brèche, translation de cassure (Anglais : nick translation) Opération consistant à utiliser une coupure comme point de départ pour le remplacement d'un brin d'ADN par un brin néo-synthétisé.

Marqueur, MAR (Anglais : Marker, MAR) Chromosome anormal, dont l'origine n'est pas toujours connue, aisément identifiable lors du caryotype, caractéristique d'un clone. Séquence d'ADN repérable spécifiquement.

Matrice d’ADN ou d’ARN (Anglais : RNA or DNA template) Brin d'acide nucléique copié lors de la réplication ou de la transcription par les polymérases adéquates.

Maturase (Anglais : maturase) Enzyme intervenant dans la maturation du pré-ARNm.

Maturation (Anglais : processing) Modifications de l’ARN messager constituées d’ajouts et d’excisions au moment de ou après la transcription.

Maturation in vitro (Anglais : in vitro maturation) Pour décrire la maturation des ovules in vitro.

Mb, mégabase (Anglais : megabase) Qui contient un nombre très élevé de données.

Méiose(Anglais : meiosis) Processus de division cellulaire en deux étapes qui, d'une cellule diploïde à 46 chromosomes, aboutit à la formation de deux cellules haploïdes à 23 chromosomes.

Mésappariement (Anglais : mismatch, mispairing) Non-appariement d'une zone à l'intérieur d'un fragment d'acide nucléique double brin.

Mésoderme (Anglais : mesoderm) Feuillet moyen de l'embryon d'où dérivent le mésenchyme, les muscles, le squelette, le sang et les vaisseaux, le cœur, les organes génito-urinaires.

Métacentrique (Anglais : metacentric) Se dit d’un chromosome dont le centromère est plus ou moins centrique et les bras de longueur égale.

Métaphase(Anglais : metaphase) Deuxième stade de la division cellulaire où chaque chromosome se place sur la plaque équatoriale. Les chromosomes se présentent sous l'aspect de deux chromatides parallèles reliées par le centromère.

Méthylation (Anglais : methylation) Substitution, dans une molécule, d'un radical méthyle à un atome d'hydrogène. Agit dans la régulation de l'expression génique. À noter l'hyperméthylation responsable de l'inactivation du gène FMR1 dans le syndrome du X fragile.

Microcéphalie (Anglais : microcephaly) Périmètre crânien < 2ème centile alors que les autres paramètres peuvent être normaux pour l’âge.

Micrognathie (Anglais : micrognathia) Insuffisance, congénitale ou acquise, du développement de la mandibule.

Microphtalmie (Anglais : microphtalmia) Oeil de taille réduite.

Microsatellites (Anglais : microsatellites) Petites portions d’ADN repérables dont la position sur le chromosome permet d’apporter plus d’information. Exemple : les dinucléotides AC et GT.

Milieu HAT (Anglais : HATmedium) Milieu sélectif, contenant de l’hypoxanthine, de l’aminoptérine et de la thymidine, utilisé dans la fusion expérimentale de cellules somatiques.

Minicellule (Anglais : minicell) Cellule bactérienne de taille réduite ayant perdu son ADN chromosomique.

Minichromosome (Anglais : minichromosome) Chromosome de petite taille qui se réplique en suivant le cycle mitotique. Un minichromosome n'est généralement présent qu'en une seule copie.

Minigène (Anglais : minigène) Gène reconstruit à des fins expérimentales à partir de ses séquences régulatrices et de l'ADNc double brin de l'ARNm correspondant. Un minigène code donc directement pour la forme mature de l'ARNm.

Miniphage (Anglais : miniphage) Phage reconstruit à des fins expérimentales, n'ayant gardé qu'une partie de ses fonctions.

Miniplasmide (Anglais : miniplasmid) Plasmide reconstruit à des fins expérimentales, n'ayant gardé qu'une partie de ses fonctions.

Minisatellites/cytogénétique (Anglais : minisatellite) Marqueurs d’ADN, hautement polymorphiques, qui comprennent un nombre variable de répétions en tandem qui se regroupent près du télomère à la partie distale des chromosomes. Ces répétitions contiennent généralement 10 nucléotides. Les microsatellites sont utilisés pour bâtir une une carte génétique.

Minisatellites/moléculaire (Anglais : minisatellites) Segments répétés de la même séquence de multiples codons de triplets, chacun des segments variant de 14 à 100 paires de bases. Ils sont utiles comme marqueurs de liaison étant polymorphyques et généralement localisés près des genes. Ils ont plus sujets aux mutations.

Mitogène (Anglais : mitogen) Agent inducteur de mitoses.

Mitose(Anglais : mitosis) Division cellulaire donnant deux cellules filles ayant le même nombre de chromosomes que la cellule mère dont elles sont issues.

Mixoploïdie, voir mosaïque.

Modification d'un acide nucléique (Anglais : modification, nucleic acid) Toute transformation subie par les nucléotides après leur assemblage dans un polynucléotide.

Monocistronique (Anglais : monocistronic) Se dit d'un ARNm ne possédant qu'un seul cistron et qui donc code pour une seule chaîne polypeptidique.

Monoclonal (Anglais : monoclonal) Se dit d'une substance, généralement un anticorps, issue d'un seul clone.

Monocouche (Anglais : monolayer) Culture en couches monocellulaires.

Monosomie (Anglais : monosomy) Absence d'un des chromosomes homologues d'une paire : monosomie complète. Elle peut ne concerner qu'un fragment de chromosomes : monosomie partielle.

Morgan (Anglais : centimorgan), voir : centimorgan.

Morphogénèse (Anglais : morphogenesis) Développement des formes et des structures d'un organisme.

Morule (Anglais : morula) Nom donné à l'oeuf humain fécondé lorsque les divisions successives ou segmentation des blastomères lui ont donné la forme d'un petite mûre. A ce stade, l'oeuf est encore libre dans les voies génitales, habituellement la trompe. La nidation n’a lieu qu'au stade ultérieur de blastocyte.

Mosaïque, mixoploïdie (Anglais : mosaic) Etat d'un individu ayant au moins deux lignées cellulaires différentes dans son caryotype, ou son génotype, bien que provenant d'un seul zygote Exemple : 45, X/ 46, XX/ 47, XXX. L’anomalie est survenue soit après la fécondation dans les premiers stades de division mitotique du zygote, soit au cours de la fécondation par digynie ou diandrie.

Mosaïque placentaire (Anglais : confined placental mosaicism) Mosaïque se limitant au placenta.

Mucolipidose (Anglais : mucolipidosis) Famille de défauts métaboliques héréditaires due à des déficiences enzymatiques essentielles à la dégradation des oligosaccharides et comme les mucopolysaccharidoses s’accompagnent d’atteinte squelettique, cardiaque, oculaire et systémique mais on n’y retrouve pas de mucopolysaccharides dans les urines.

Mucopolysaccharidose (Anglais : mucopolysacharidosis) Famille de défauts métaboliques héréditaires due à des déficiences enzymatiques essentielles à la dégradation des mucopoysaccharides ou glycosaminoglycans. Une symptomatologie variable accompagne les différents types de maladies soit une atteinte systémique, squelettique, cardiaque, oculaire etc…

Mucoviscidose, fibrose kystique (Anglais : cystic fibrosis) Maladie héréditaire autosomique récessive due à une mutation du gène CFTR localisé sur le chromosome 7, au locus 7q31.2 et s’accompagnant de troubles pulmonaires, pancréatiques et gastro-intestinaux.

Multigénie (Anglais : multigeny) Propriété que présente un caractère phénotypique d'être sous la dépendance de plusieurs gènes.

Mutagène (Anglais : mutagen) Tout agent chimique ou physique susceptible de produire des mutations. Il accroît le taux de mutation d’un organisme au dessus du niveau de mutations spontanées.

Mutagénèse dirigée (Anglais : site specific mutagenesis, site directed mutagenesis) Introduction d'une mutation précise dans un fragment d'ADN cloné, suivie de la réinsertion de la séquence mutée dans le gène original en remplacement de l'ADN sauvage correspondant.

Mutagénèse localisée (Anglais : localized mutagenesis) Introduction de mutations au hasard dans un fragment d'ADN cloné, suivie de la réinsertion de la séquence mutée dans le gène original en remplacement de l'ADN sauvage correspondant.

Mutagénèse par insertion (Anglais : insertion mutagenesis) Introduction de mutations dans une séquence d'ADN clonée ou non, par insertion d'un fragment étranger d'ADN. Cette introduction est le plus souvent effectuée in vivo par insertion d'un élément transposable qui permet le repérage du gène ainsi muté.

Mutant (Anglais : mutant) Gène qui a subi une mutation ou individu qui porte ce gène muté. Le terme est parfois utilisé pour une modification de structure chromosomique = mutant chromosomique.

Mutant réverse (Anglais : reverse mutant, revertant) Organisme résultant d'une réversion.

(Anglais : mutation) Modification permanente et héréditaire de la séquence d’ADN par changement d’une ou plusieurs base(s) en une autre base. La mutation reverse produit la restauration du caractère initial.

Mutation conditionnelle (Anglais : conditional mutation) Mutation ne s'exprimant que sous certaines conditions. Les mutations létales ne peuvent exister à l'état homozygote dans une cellule que sous forme conditionnelle, par exemple si elles ne s'expriment qu'à certaines températures.

Mutation constitutive (Anglais : constitutive mutation) Mutation qui abolit la régulation normale d'un gène, rendant son expression indépendante des conditions environnantes.

Mutation de changement de phase (Anglais : frameshift mutation) Mutation qui correspond à l’addition ou à la perte dans le corps d’un cistron d’une séquence de nucléotides dont l’effectif n’est pas un multiple de 3. Une telle mutation modifie tous les codons situés en aval et correspond donc à un changement d’une très grande ampleur au niveau de la chaîne polypeptidique.

Mutation de novo, voir néo-mutation.

Mutation de régulation (Anglais : regulation mutation) Mutation affectant la régulation de l'expression d'un ou plusieurs gènes, sans en altérer la partie codante.

Mutation faux-sens (Anglais : missense mutation) Mutation qui remplace un codon spécifiant un acide aminé par un codon qui en spécifie un autre.

Mutation fuyante (Anglais : leaky mutation) Mutation permettant une expression résiduelle du gène.

Mutation nonsens (Anglais : nonsense mutation) Mutation qui remplace un codon spécifiant un acide aminé par un codon nonsens.

Mutation nulle (Anglais : null mutation) Allèle qui, par suite d'une délétion ou d'une mutation, ne produit pas de gène fonctionnel, ni le caractère ou la fonction dont l'expression est déterminée par ce dernier.

Mutation polaire (Anglais : polar mutation) Mutation non-sens localisée dans un des premiers cistrons d'un opéron et provoquant un arrêt de la transcription.

Mutation ponctuelle (Anglais : point mutation) Mutation portant sur une seule base : substitution, addition ou délétion.

Mutation silencieuse (Anglais : silent mutation, allele) Mutation qui ne provoque aucune modification apparente du produit du gène.

Mutation somatique (Anglais : somatic mutation) Changement dans la structure génique. Mutation survenant dans une cellule non germinale. Mutation qui est ni héritée, ni transmissible : appelée aussi mutation acquise.

Mutation suppressive (Anglais : suppressor mutation) Mutation qui, associée à une première mutation, en compense les effets phénotypiques.

N

NAIP (Anglais : NAIP, neuronal apoptosis inhibitory protein) Protéine inhibitrice de la mort neuronale programmée.

Néo-mutation, mutation de novo (Anglais : de novo mutation) Mutation apparaissant chez un enfant et non présente chez son parent.

Nick translation, voir : marquage par déplacement de l'encoche.

Nombre modal (Anglais : modal number) Se dit du nombre normal de chromosomes pour un tissu donné.

Non disjonction (Anglais : non disjunction) Echec de la séparation des chromatides homologues à l'anaphase mitotique y compris la 2e division méiotique. Il produit deux allèles filles déséquilibrées avec moins pour l'une et plus de chromosomes pour l'autre, que le nombre normal. Échec de séparation des chromosomes homologues à la première division de méiose, avec les mêmes conséquences.

Noonan, syndrome de(Anglais : Noonan syndrome) Le syndrome de Noonan était auparavant appelé syndrome de Turner à caryotype normal 46,XX ou 46,XY en raison du retard de croissance et d' autres signes en commun. C' est en fait une maladie autosomique dominante se manifestant par une cardiopathie, un cou court et palmé, une courte taille et un retard mental léger. Un gène a été localisé en 12q24.

Northern blot, voir transfert d'ARN.

Nucléosome (Anglais : nucleosome) Élément de base de la chromatine formée par l'enroulement jusqu’à 200 paires de bases d’ ADN sur un octamère d'histones.

O

OGM, organisme génétiquement modifié (Anglais : genetically modified organism , OGM) Organisme dont le génome a été modifié par génie génétique. Les cellules reproductrices de l'organisme possédant la modification, celle-ci est transmissible à la descendance.

Oligogénique, maladies oligogéniques (Anglais : oligogenic diseases) Maladies oligogéniques, c’est à dire qu’elles résultent d’un nombre restreint de gènes dont certains peuvent avoir des effets importants sur le développement.

Omphalocèle (Anglais : omphalocele) Hernie ombilicale. Malformation résultant d'un défaut de repliement lors de la formation de la paroi ventrale. La paroi abdominale incomplètement développée est en continuité avec une poche amniotique avasculaire dans laquelle font hernie les viscères abdominaux.

Oncogène (Anglais : oncogene) Se dit d'un gène qui provoque ou favorise l'apparition de tumeurs malignes.

Oocyte, voir : ovocyte.

Opérateur (Anglais : operator) Site de l'ADN auquel un répresseur se lie, pour empêcher le déclenchement de la transcription au niveau du promoteur adjacent.

Opéron (Anglais : operon) Unité de transcription constituée par un promoteur, un opérateur et un ou plusieurs gènes de structure.

ORF (Anglais : open reading frame, ORF), voir : Cadre de lecture ouvert.

Ovocyte, oocyte (Anglais : oocyte) Cellule sexuelle femelle en période de maturation située dans le parenchyme ovarien.

Ovule (Anglais : ovum) Cellule reproductrice femelle au noyau haploïde apte à être fécondée par le gamète mâle.

P

Pachytène(Anglais : pachytene) Qualifie le troisième stade de la première division méiotique où les chromosomes se condensent; les deux chromatides de chaque chromosome sont visibles; les chromosomes homologues accolés apparaissent sous forme de bivalents.

Paire de bases, voir : acides nucléiques.

Palindrome, voir : séquence palindromique.

Panmixie (Anglais : panmixis) État d'un grand groupe de population humaine où les unions entre individus sont liées au seul hasard. Dans une population se multipliant en panmixie, la répartition des génotypes dépend de lois statistiques reposant sur la fréquence des gènes et allèles.

Parental imprinting, voir empreinte parentale.

Partiellement fonctionnel (Anglais : leaky) Le remplacement d’un nucléotide par un autre peut donner un gène qui est encore fonctionnel avec activité enzymatique, puisqu’un seul acide aminé a été substitué.

PCR (Anglais : PCR: polymerase chain reaction) Réaction enzymatique in vitro consistant à dupliquer à la chaîne des petits segments d'ADN.

Pedigree (Anglais : pedigree) Lignée ancestrale répertoriée d'un individu, d'une famille.

Pénétrance (Anglais : penetrance) Présence ou absence de l'expression d'un gène porté par un individu. Si 100 % des porteurs du gène l'expriment phénotypiquement : pénétrance complète. Si certains porteurs ont un phénotype normal, la fréquence d'expression dans ce groupe est < 100 % et la pénétrance est dite incomplète. La pénétrance ne préjuge pas de la gravité de l'expression ou expressivité. Il s'agit de la présence, ou de l'absence d'expression évidente d'un gène.

Pentasomie (Anglais : pentasomia) Présence de trois chromosomes surnuméraires à la paire normale
d'homologues. Exemple : Pentasomie X dans une cellule à 49 chromosomes.

Peptide signal (Anglais : signal peptide, signal sequence) Segment de 15 à 30 acides aminés présent à la partie N-terminale d'une protéine, et qui indique à la machinerie cellulaire que cette protéine doit être exportée ou sécrétée.

Persistance du canal artériel, ductus arteriosus (Anglais : patent arterial canal) Anomalie cardiaque se manifestant par la non fermeture du canal artériel.

Perv virus (Anglais : Perv virus) Un virus du porc connu comme le rétrovirus endogène du porc que l’on trouve dans le matériel génétique de chaque porc. Ce rétrovirus ne peut pas être éliminé ni dépisté, et les expériences en laboratoire ont montré qu’il peut infecter les cellules humaines. On ne sait pas si le rétrovirus peut être transmis par le biais d’une xénogreffe.

Phage (Anglais : phage) virus à ARN ou ADN qui infecte des bactéries et provoque leur destruction.

Phage tempéré (Anglais : phage template) Phage dont le génome peut s'intégrer dans l'ADN de la cellule hôte et en transformer les propriétés.1- Intégré au génome de la cellule hôte, le phage prend le nom de prophage. 2- Le phage tempéré est capable de lysogéniser les bactéries qu'il infecte.

Phage transducteur (Anglais : transductor phage) Phage capable de transmettre une partie du génome d'une cellule hôte à une autre.

Phage virulent (Anglais : virulent phage) Phage produisant dans la bactérie une infection conduisant au cycle lytique. La bactérie est lysée et les particules virales nouvellement synthétisées sont libérées.

(Anglais : S phase) Phase de synthèse de l’ADN durant la mitose. L’interphase dure plus longtemps que la mitose elle même. Elle est divisée en stades. Gap 1 ou G1 la phase la plus longue, se situe entre la fin de la télophase et le début de la période S de synthèse.

Phénocopie (Anglais : phenocopy) Copie d'un phénotype déterminé par un génotype spécifique, par l'action de certains facteurs d'environnement sur une autre partie du génotype. Exemple : la thalidomide administrée à la mère en début de grossesse produit des anomalies des membres qui sont une phénocopie de l'achéiropodie.

Phénotype (Anglais : phenotype) Manifestation apparente de la constitution du génome. Caractéristique biochimique, physiologique et morphologique d’un individu déterminé par son génotype et l’environnement dans lequel il est exprimé.

Philtrum (Anglais : philtrum) Partie médiane de la lèvre supérieure délimitée par deux piliers. Sillon sous-nasal.

Phosphodiester (Anglais : phosphodiester) Molécule contenant deux fonctions esters et un phosphate.

Phytohémagglutinine, PHA (Anglais : phytohemagglutinin PHA) Substance polysaccharidique extraite des haricots capable d’agglutiner les hématies et les séparer des leucocytes. Elle a la capacité de stimuler la prolifération et la transformation blastique des lymphocytes. Cette propriété est utile dans les études cytogénétiques réalisées sur les lymphocytes en culture, leur division étant stimulée par la phytohémagglutinine.

Pied piolet (Anglais : club foot) Malformation du pied, le faisant ressembler à un piolet d'alpiniste.

Pierre Robin, Syndrome de (Anglais : Pierre Robin syndrome) Microrétrognathie associée à une implantation basse et oblique des oreilles, dû à un développement hypoplasique du premier arc branchial.

Placebo, placébo (Anglais : placebo) Substance inactive substituée à un médicament de façon à distinguer l’action psychologique et l’action pharmacologique de celui-ci.

Plage de lyse (Anglais : lytic plage) Trou formé dans une couche de bactéries, à la suite d'une infection lytique provoquée par un bactériophage. Les caractères des plages, vitesse de formation, dimension, aspect, etc. sont souvent utilisés pour définir un type donné de phage.

Plan équatorial (Anglais : equatorial plane) Situation en métaphase, lorsque tous les chromosomes sont répartis dans un plan, avant ségrégation aux deux pôles à l’anaphase.

Plasmide (Anglais : plasmid) Molécule d’ADN circulaire douée de réplication autonome et transmise de façon stable au cours des générations. Un plasmide porte de multiples gènes et fréquemment des gènes de résistance aux antibiotiques.

Plasmide amplifiable (Anglais : amplifiable plasmid) Plasmide qui peut continuer à se répliquer quand la multiplication de la cellule hôte est bloquée.

Plasmide recombiné (Anglais : recombined plasmid) Plasmide dans lequel a été inséré un fragment d'ADN étranger. Ce terme est le plus souvent employé pour désigner un plasmide créé par recombinaison in vitro.

Plasmide Ri (Anglais : plasmid Ri beared by bacteria Agrobacterium rhizo-genes) Plasmide porté par la bactérie Agrobacterium rhizo-genes et qui comporte un segment d'ADN transférable et intégrable dans le génome d'une cellule végétale hôte. 1- Il peut servir de vecteur de transformation pour l'obtention de plantes transgéniques. 2- Ri signifie inducteur de racines.

Plasmide Ti (Anglais : plasmid bearer Ti) Plasmide porté par la bactérie Agrobacterium tumefaciens et qui comporte un segment d'ADN transférable et intégrable dans le génome d'une cellule végétale hôte. 1- Il peut servir de vecteur de transformation pour l'obtention des plantes transgéniques. 2- Ti signifie inducteur de tumeurs.

Pléiotropie (Anglais : pleiotropy) Multiples effets phénotypiques d’un seul gène ou d’une paire de gènes. On utilise ce terme surtout lorsqu’il n’est pas évident que ces effets soient reliés entre eux.

Pli palmaire transverse, pli simien (Anglais : simian crease) Fusion des deux plis de flexion des doigts sur la paume de la main.

Ploïdie (Anglais : ploidy) Nombre d'exemplaires simples du message héréditaire caractéristique d'un organisme, et donc de jeux chromosomiques. Le terme est rarement utilisé seul mais est plus souvent associé à un préfixe, qui spécifie le nombre et le caractère général ou non des répétitions : Ha - Di - Tri - Tetra - Penta - Hexa - Hepta – Octo.

Pmn (Anglais : pmn, progressive motor neuropathy) Catégorie de souris pouvant servir de modèle animal pour l'étude et le traitement des maladies de dégénérescence des motoneurones comme l'ALS et l'ASI, avant que ne soient développés des modèles de souris déficientes directement sur le gène SMN.

Polydactylie (Anglais : polydactyly) Malformation des mains ou des pieds caractérisée par l'existence d'un ou de plusieurs doigts surnuméraires, ou par dédoublement d'un doigt.

Polygénique (Anglais : polygenic) Mode de transmission impliquant la présence de plusieurs gènes.

Polymorphisme Présence, dans la population d'au moins deux phénotypes différents pour un même caractère, en fréquence supérieure à celle du taux de mutation. En cytogénétique : variantes morphologiques de chromosomes dans la population, sans conséquences pathologiques. Exemple : Grande variété d'aspect des appareils satellites, de la dimension des régions hétérochromatiques, de la taille de l'Y, etc…

Polymorphisme génétique (Anglais : genetic polymorphism) Variation entre individus dans la séquence de gènes. Ces variations qui rendent compte des différents allèles dans une population sont normales et ne sont pas pathogènes.

Polymorphisme de taille des fragments de restriction (Anglais : RFLP, restriction fragment length polymorphism) Propriété qu'a l'ADN de différents allèles de générer des fragments de restriction de taille variable.

Polyploïdie (Anglais : polyploidy) Etat d'une cellule, tissu ou individu possédant un multiple du nombre chromosomique haploïde de base, autre que le nombre diploïde c’est à dire 3n, 4n, ... La triploïdie et la tétraploïdie sont non viables et les embryons porteurs de ces anomalies sont souvent observés dans les avortements spontanés.

Polyribosome, voir : polysome.

Polysome(Anglais : polysome, polyribosome) Complexe constitué par une molécule d'ARNm et des ribosomes. Siège de la synthèse de protéines.

Prader Willi, syndrome de (Anglais : Prader Willi syndrome) Les syndromes d’Angelman et de Prader Willi sont des exemples de syndromes reliés à l’empreinte parentale. Ils présentent un retard mental et des manifestations cliniques différentes. Ils sont dus à une perte de fonction d’une région chromosomique située dans la partie proximale du bras long d’un chromosome 15, 15q11-q13. Selon l’origine parentale du chromosome 15 et selon l’emplacement précis de cette anomalie il en résulte un ou l’autre de ces syndromes.

Pré-ARN messager (Anglais : pre-messenger RNA, pre-mRNA) ARN précurseur des ARNm. Ensemble de nombreux ARN beaucoup plus longs que les ARNm. Ce sont les précurseurs de ces derniers.

Préimplantatoire, diagnostic (Anglais : PDG, pre-implantation diagnosis) Diagnostic d’une maladie avant l’implantation dans l’utérus de l’œuf fécondé ou embryon.

Prémutation (Anglais : premutation) Phase du mécanisme d'expansion trinucléotidique dans laquelle le nombre de répétitions du triplet en cause est devenu supérieur à la normale, mais demeure encore insuffisant pour se traduire par des manifestations cliniques. Par exemple, dans la dystrophie myotonique, la présence d'un nombre de répétitions du triplet CTG variant de 50 à 80 est considérée comme une prémutation.

Prévalence (Anglais : prevalence) Terme utilisé en épidémiologie. L'incidence est le nombre de nouveaux cas de maladie survenant pendant une période donnée, généralement une année. La prévalence désigne le nombre de cas de maladie dans une population donnée, sans distinction entre les anciens et les nouveaux cas.

Probant, voir propositus.

Procaryote (Anglais : prokaryote) 1- Se dit des organismes unicellulaires dont le noyau est dépourvu de membrane et réduit à un seul chromosome. 2- Organisme unicellulaire caractérisé par l'absence d'un vrai noyau, un petit nombre d'organites cellulaires spécialisés et un seul chromosome libre dans le cytoplasme.

Prognathisme (Anglais : prognathism) Mâchoire inférieure saillante.

Promoteur (Anglais : promotor) Séquence d'ADN située en amont de la séquence codant la protéine, indispensable à l'expression du gène. Le promoteur n'est pas "universel" : il doit être adapté à la cellule réceptrice en cas de transfert du gène.

Prophage (Anglais : prophage) Séquence de l'ADN d'un phage.

Prophage défectif (Anglais : defective prophage) Prophage qui présente une mutation qui rend impossible l'accomplissement complet du cycle lytique lors de son induction.

Propositus ou probant (Anglais : proband, propositus) Sujet qui attire le premier l'attention sur une généalogie d'un caractère donné ou d’une maladie. Si le propositus est atteint, on peut alors parler de cas index.

Prosome (Anglais : prosome) Petite particule ribonucléoprotéique associée à un ARN messager libre et réprimé dans le cytoplasme.

Protéine(Anglais : protein) Molécule constituée par l’enchaînement d’un grand nombre d’acides aminés. Les protéines remplissent différentes dans la cellule, notamment des fonctions de structure et des fonctions enzymatiques.

Protéines à doigt de zinc (Anglais : Zinc proteins) Protéines de transcription qui contiennent des structures digitales avec atomes de zinc.

Protéine de structure (Anglais : structural protein) Protéine qui possède un rôle de structure, par exemple le collagène.

Protéine recombinante (Anglais : recombinant protein) Protéine synthétisée à partir d'un transgène.

Protéines ribosomales (Anglais : ribosomal proteins) Un groupe de protéines qui se lient à l’ARNr par des liens non covalents pour donner au ribosome sa structure tridimensionnelle.

Protéomique (Anglais : proteomics) Nouvelle discipline issue dans la foulée de la génomique. Recherches destinées à rassembler l'information complète sur l'expression des protéines des organismes dont le génome a été identifié. Le terme « protéomique » est dérivé du mot « protéome », inventé en 1994 par Mark Wilkins pour désigner le complément protéique d'un organisme.
La recherche sur le protéome, incluant des activités de détection, de séparation, d'analyse et d'identification des protéines, viendra compléter et étendre la recherche portant sur le génome d'organismes et de micro-organismes revêtant une importance particulière en médecine et en biologie. Citation tirée du le Grand Dictionnaire, Office Québécois de la langue française.

Protooncogène, ou c-onc (Anglais : protooncogen) Gène impliqué dans la multiplication cellulaire. Gène appartenant à la cellule. Il devient oncogène lorsqu’il subit un dérèglement à la suite d'une activation consécutive à une mutation, une translocation ou à l'insertion d'un promoteur viral actif

Provirus (Anglais : provirus) Séquence d'ADN double brin située dans un chromosome d'eucaryote et correspondant au génome d'un rétrovirus. Lorsqu’il est intégré dans un chromosome de l’hôte il se transmet avec celui-ci de cellule mère à cellule fille. Exemple : les prophages portés par les bactéries lysogènes.

Pseudoautosomique (Anglais : peudoautosomal) L’extrémité distale du bras court du chromosome Y qui s’apparie avec l’extrémité du bras court du chromosome X durant la méiose chez le mâle.

Pseudodiploïdie (Anglais : pseudodiploidy) Caryotype à 46 chromosomes bien que porteur d'anomalie(s).

Pseudogène (Anglais : pseudogene) Gene apparenté à un gène normal mais non fonctionnel, issu probablement de duplication puis de dérive par rapport au gène fonctionnel.

Pseudohermaphrodite (Anglais : pseudohermaphrodite) Individu dont le sexe gonadique est différent du phénotype.

Pseudohermaphroditisme (Anglais : pseudohermaphrodism) Organes génitaux externes ambigus, mais organes génitaux internes non ambigus.

Pterygium colli (Anglais : pterygium colli) Malformation caractérisée par l'existence d'une bride cutanée uni ou bilatérale, reliant la région mastoïdienne à la région acromiale.

Ptose (Anglais : ptosis) Paupière supérieure qui tombe sur l'oeil.

Puff chromosomique (Anglais : chromosome puff) Région d’un chromosome polytène qui présente un aspect décondensé caractéristique et au niveau de laquelle une synthèse d’ARN peut être décelée.

Q

Quadrivalent, image quadriradiale (Anglais : quadriradial pattern) Résultat d'un remaniement chromosomique qui vient de se produire et donnant une image à quatre branches. Structure, généralement en forme de croix, formée de chromosomes homologues ou non homologues, visible lors d’une translocation survenant pendant une division mitotique.

Quasidominance (Anglais : quasidominance) Mode de transmission produit par l’accouplement d’un individu homozygote atteint, à un individu qui est aussi hétérozygote pour le même trait récessif de sorte que des individus homozygotes atteints apparaissent dans deux générations ou plus.

R

Rapport de bases AT/GC (Anglais : base ratio AT/GC) La quantité de A égale la quantité de T et la quantité de G égale la quantité de C mais le total de A+T n’égale pas la somme de G+C. Ce ratio est constant pour chaque espèce.

Réarrangement génétique (Anglais : gene rearrangement) Assemblage réunissant plusieurs morceaux d'ADN initialement non contigus.

Récepteur (Anglais : receptor) Au niveau cellulaire, ce sont des molécules protéiques situées sur la membrane ou dans la cellule et agissent au niveau du noyau capables d'accueillir des molécules endogènes produites par l'organisme ou des médicaments spécifiques.

Récessif (Anglais : recessive) Situation d'hétérozygotie. Si un des deux allèles d'un locus a son expression phénotypique masquée par l'autre, il est dit récessif : ne se manifeste dans le phénotype qu'à l'état homozygote.

Recherche fondamentale - Recherche clinique (Anglais : fondamental, clinical research) La recherche fondamentale en médecine étudie les mécanismes à la base des processus normaux et pathologiques. La recherche clinique est une recherche appliquée à l'homme et s'intéresse à la prévention, au diagnostic et au traitement des maladies.

Recombinaison homologue (Anglais : homologue recombinaison) Insertion du transgène en un site particulier, à la place d'un gène déterminé de la cellule receveuse.

Recombinaison intragénique (Anglais : intragenic recombination) 1- Phénomène de recombinaison qui intervient au niveau des différentes parties d'un même gène. Puisque les parties d'un gène sont capables de subir des mutations indépendamment les unes des autres et peuvent être recombinées, il devient possible d'en reconstituer l'architecture interne en étudiant les fréquences de recombinaison. 2- Le procédé suivant lequel la descendance découle d'une combinaison de gènes différente de celle d'un ou l'autre des parents. Ceci se produit par enjambement ou crossing over.

Recombinant génétique (Anglais : recombinant) Individu ou cellule ayant subi une recombinaison. Chez les eucaryotes la recombinaison se fait lors de la méiose essentiellement par deux mécanismes : la séparation des chromosomes d’origine paternelle et maternelle et la survenue du crossing-over.

Recombinant individuel primaire (Anglais : individual primary recombinant clones) Des clones individuels primaires portés par un phage, un cosmide ou un autre vecteur déposés en deux colonnes dans des plateaux de mesure en microtitres. Chacun des clones primaires peuvent être identifiés par leur position dans les rangées et les colonnes sur la plaque. Les banques de clones peuvent être utilisés pour le dépistage de gènes spécifiques, pour étudier une région ciblée ou pour fin de cartographie physique.

Recombiné (Anglais : recombinant) Organisme ou molécule résultant d'une recombinaison génétique naturelle ou expérimentale. Un organisme ou une molécule abritant un gène recombiné.

Redondance génique, amplification génique (Anglais : gene redundancy, amplification) L’augmentation en nombre des gènes requis pour des fonctions spécifiques dans certaines cellules différenciées.

Régulation autogène (Anglais : autogenous regulation) Système de régulation où le produit d'un gène contrôle sa propre expression.

Rejet (Anglais : rejection) Une réaction immunitaire qu’un patient peut avoir contre un organe ou des tissus transplantés. Élimination par le receveur du tissu or de l’organe transplanté.

Remodelage (Anglais : protein design) Création d'une protéine ayant de nouvelles propriétés par mutagénèse dirigée ou synthèse de gène.

Remplissage (Anglais : filling in) Opération qui consiste à insérer des nucléotides dans une région simple brin d'un ADN pour la rendre entièrement double brin.

Renaturation d'acide nucléique (Anglais : renaturation) Réassociation, après dénaturation, de simples brins d'ADN ou d'ARN complémentaires.

Réparation de l?ADN(Anglais : DNA repair) Ensemble des processus qui permettent la reconstitution d'un duplex normal à partir de structures présentant des anomalies diverses, telles que des interruptions plus ou moins importantes dans la continuité de l'un des brins, la présence de brins surnuméraires ou des défauts de complémentarité.

Réplication de l?ADN(Anglais : DNA replication) Mécanisme au cours duquel, lors de la division cellulaire, la molécule d'ADN est dupliquée en deux molécules-filles identiques à la molécule-mère, à l'exception des erreurs de lecture conduisant à des mutations ou aux recombinaisons entre chromosomes qui se produisent lors des enjambements ou crossing over.

Réplicon (Anglais : replicon) Unité de réplication formée par une molécule d'ADN ou ARN pouvant se répliquer de façon autonome dans une cellule. Exemples : chromosome bactérien, génome viral, plasmide.

Répresseur (Anglais : repressor) Protéine qui se lie aux séquences régulatrices de l'ADN, ou de l'ARN, et qui bloque ainsi respectivement la transcription ou la traduction.

Reproduction assistée, TRA (Anglais : assisted reproduction technology, ART) Technologie qui touche une ou plusieurs étapes d’intervention in vitro dans le cadre de la reproduction.

Restriction, voir aussi : site de restriction.

Restriction (Anglais : restriction) Mécanisme par lequel une cellule dégrade un ADN étranger. Ce phénomène fait intervenir une endonucléase spécifique soit une enzyme de restriction et une enzyme de modification qui protège l'ADN de l'hôte.

Rétinoblastome (Anglais : retinoblastoma) Le rétinoblastome, uni ou bilatéral est une tumeur embryonnaire de la rétine. Le locus du rétinoblastome est situé dans la région 13q14.1-14.2, dans la moitié proximale du bras long du chromosome 13. La tumeur peut être héréditaire : mutation germinale, ou sporadique : mutation somatique.

Rétrognathie (Anglais : retrognathism) Mâchoire inférieure rétractée, mais peut être de taille normale.

Rétroinhibition (Anglais : retroinhibition) Système régulateur dans lequel le produit terminal d'une chaîne de réactions biosynthétiques inhibe l'activité du premier enzyme de cette chaîne.

Rétrotransposon (Anglais : retrotransposon) Classe de transposons dont la transposition nécessite la transcription inverse de leur produit de transcription.

Rétrovirus (Anglais : retrovirus) Classe de virus à ARN spécifique des eucaryotes et dont la propagation nécessite la conversion de l'ARN en ADN double brin qui lui, s'intègre dans le génome de la cellule hôte. Le virus peut se transmettre aux générations suivantes de l’organisme hôte.

Réverse transcriptase (Anglais : transcriptase reverse) Enzyme virale qui permet de transformer une molécule d'ARN en ADN. Cette transcription est obligatoire pour que le génome du virus VIH constitué d'ARN puisse s'intégrer dans le génome de la cellule hôte qui est composé d'ADN.

Réversion (Anglais : reversion) Mutation qui restaure une fonction annulée par une première mutation.

Réversion vraie (Anglais : back mutation) Mutation qui restaure la structure initiale d'un gène muté.

4RFLP, voir : polymorphisme de taille des fragments.

Ribosome (Anglais : ribosome) Organite cellulaire situé dans le cytoplasme, constitué d'ARN et jouant un rôle clé dans la synthèse des protéines à partir des ARN messagers.

S

Sanger, méthode de (Anglais : Sanger method, Sanger sequencing) Méthode fréquemment utilisée pour déterminer l’ordre des bases dans l’ADN.

Satellite ADN (Anglais : satellite, DNA) Une portion d’ADN qui se distingue assez dans sa composition en bases qu’elle forme une bande distincte en centrifugation par gradient. Elle contient généralement des séquences hautement répétitives.

Satellite chromosomique (Anglais : satellite) Petite masse de chromatine terminant les bras courts des chromosomes acrocentriques dont ils sont séparés par une petite constriction.

Saut chromosomique (Anglais : chromosome jumping) Méthode pour obtenir à une distance considérable d’un fragment cloné sans l’assistance de clones se chevauchant des régions d’ADN entre les deux sites.

Sauvage (Anglais : wild) Caractère de référence le plus fréquemment rencontré dans la nature. C'est par rapport à lui que se définit le mutant.

Ségrégation (Anglais : segregation) Séparation des deux allèles d'un locus à la méiose.

Sélection d'hybride (Anglais : hybrid selection) Sélection d'un acide nucléique monocaténaire après formation d'une molécule hybride avec un brin complémentaire.

Séquençage (Anglais : sequencing) Détermination de l'ordre linéaire des composants d'une macromolécule. Par exemple : acides aminés d'une protéine, nucléotides d'un acide nucléique, etc.

Séquençage du génome (Anglais : genome sequencing) Analyse du génome, consistant à déterminer la succession de toutes les bases qui composent l'ADN d'un organisme. Ce séquençage n'est réalisé ou en cours de réalisation que pour un nombre limité d'espèces : quelques bactéries, une levure, deux plantes -l'arabette et le riz-, un ver nématode, un insecte -la drosophile- et l'homme. Le séquençage ne permet pas la détermination de la fonction des protéines codées par l'ADN.

Séquence amplifiée (Anglais : amplified dequence) Séquence d'ADN intra- ou extrachromosomique dont le nombre est augmenté par amplification.

Séquence CAAT (Anglais : CAAT box, CAAT sequence), voir CAAT séquence.

Séquence chevauchante (Anglais : overlapping sequence) Séquence d'ADN portant l'information correspondant à plusieurs gènes utilisant un cadre de lecture différent.

Séquence codante (Anglais : coding sequence) Partie d'un gène qui définit directement la séquence en acides aminés de la protéine correspondante.

Séquence consensus (Anglais : consensus sequence) Séquence idéalisée d'une région donnée d'un acide nucléique ou d'une protéine dans laquelle chaque position représente la base ou l'acide aminé rencontré le plus fréquemment.

Séquence d'ADN STS, courte (Anglais : Sequence tagged site, STS) Courte séquence d'ADN de 200 à 500 paires de bases, à exemplaire unique dans le génome humain, et dont la position et la séquence de bases sont connus. Elles servent de point de repère dans la caryte physique du génome humain.

Séquence d'insertion (Anglais : insertion sequence) Elément d'ADN capable de transposition d'une région du génome à une autre.

Séquence de tête (Anglais : leader, leader sequence, leader region) Séquence qui se trouve en amont du codon d'initiation de traduction des ARN messagers.

Séquence hautement répétée (Anglais : highly repeated sequence ) Séquence d'ADN présente en un grand nombre de copies dans le génome.

Séquence non codante (Anglais : non coding sequence) Partie d'un gène qui ne définit pas directement la séquence en acides aminés de la protéine correspondante.

Séquence non traduite (Anglais : untranslated sequence) région desARNm qui n’est pas traduite en protéines.

Séquence palindromique, palindrome (Anglais : palindrome, palindromic sequence) Séquence d'ADN pouvant se lire de la même façon dans les deux sens par rapport à un point central soit sur le même brin. Exemple : ATTGC. CGTTA, soit sur les deux brins AACGTT et TTGCAA.

Séquence signal, Voir : peptide signal.

Séquences répétées directes (Anglais : repeat sequence) Séquences identiques ou quasi identiques, présentes en plusieurs copies dans la même molécule d'ADN et ayant la même orientation.

Séquences répétées en tandem (Anglais : tandem repeat) Séquences répétées directes adjacentes.

Séquences répétées inverses (Anglais : inverted repeat) Séquences identiques ou quasi identiques, présentes en plusieurs copies dans la même molécule d'ADN et ayant une orientation inverse.

Séquence unique (Anglais : unique sequence) Séquence d'ADN qui n'existe qu'en un seul exemplaire dans le génome.

Siamois (Anglais : siamese) Séparation incomplète de jumeaux homozygotes observée à différents niveaux.

Signal stop (Anglais : stop signal) Signal indiquant la fin du gène.

(Anglais : silencer) Région de l'ADN située au voisinage d'un gène et qui diminue sa transcription.

Site de coupure (Anglais : cleavage site) Plasmide présent en plusieurs copies dans la cellule bactérienne qui permet de multiplier plusieurs fois tous les fragments d’ADN qui lui sont liés

Site de reconnaissance (Anglais : recognition site) Séquence nucléotidique, de 4 à 6 paires, reconnue par des enzymes de restriction.

Site de restriction (Anglais : restriction site) Séquence d'ADN, cible d'une enzyme de restriction.

Site d'initiation de la transcription (Anglais : transcription initiation site, promoter site) Point précis où commence la transcription d'un gène.

Site fragile (Anglais : fragile site) Zone de fragilité chromosomique constitutionnelle ou zone non colorée, transmise sur le mode dominant, apparaissant dans certaines conditions de culture, le plus souvent sans changement phénotypique, sauf pour fra Xq28.

SKY, caryotype spectral (Anglais : spectral karyotype, SKY) Un caryotype de tous les chromosomes d’un organisme, chacun coloré de façon différente. Une technique très utile pour identifier les anomalies chromosomiques.

SMN (Anglais : SMN : survival motor neuron) Survie des motoneurones.

SNP, Polymorphisme d'un simple nucléotide (Anglais : Single nucleotide polymorphism, SNP) Ce sont des SNP Single Nucleotide Polymorphism, ce qu’on appelait autrefois des "point mutation" ou mutation ponctuée. Il y en a un estimé d'au moins 4 millions dans le génome humain. Ces changements d'une paire de base constitue le fondement de la carte des Haplotypes (HapMap) qui devrait donner un polymorphisme à toutes les 500pb le long du génome.

SnRNP (Anglais : SnRNP : small nuclear ribonucleoprotein) Protéine induite dans le cytoplasme ayant de l'affinité avec SMN et jouant un rôle clé dans l'épissage de l'ADN.

Somatique (Anglais : somatic) Qui se rapporte aux cellules non germinales. Terme aussi utilisé par opposition à psychologique.

Sonde nucléique (Anglais : nucleic probe) Séquence d'ADN ou d'ARN marquée (par un composé fluorescent, un radioisotope, ou une enzyme) que l'on utilise pour détecter des séquences homologues (complémentaires) par hybridation in situ ou in vitro.

Souche cellulaire (Anglais : cell strain) Terme désignant des lignées composées uniformément de cellules ayant des propriétés héréditaires distinctes et bien définies.

Southern, voir: transfert d'ADN.

Sperme (Anglais : sperm) La cellule sexuelle mâle.

Spinal (Anglais : spinal) Relatif à la colonne vertébrale.

Splicéosome (Anglais : spliceosome) Complexe ribonucléoprotéique formé au moment de l’épissage des transcrits.

Sténose artérielle (Anglais : arterial stenosis) Rétrécissement du diamètre interne d'une artère, lié à la présence dans la paroi de cette artère d'une plaque d’athérome

Structure des protéines(Anglais : protein structure) Les protéines sont des grosses molécules formées d'un enchaînement d’acides aminés et qui ont de multiples fonctions dans l'organisme : éléments de structure des membranes, transport, catalyse (enzymes). On distingue pour toute protéine plusieurs niveaux d'organisation structurale :

  • la structure primaire est l'enchaînement des acides aminés dans un ordre qui est déterminé par un gène. Le changement d'un seul acide aminé de la structure primaire peut provoquer une maladie, parfois grave.
  • la structure secondaire résulte de l'enroulement ou du repliement des acides aminés voisins sur la chaîne. Les acides aminés peuvent former soit des hélices soit des feuillets.
  • la structure tertiaire est la forme que prend la molécule dans l'espace. On parle de structure tridimensionnelle. Chaque protéine possède une structure tertiaire qui lui est spécifique.

    Submétacentrique (Anglais : submetacentric) Se dit d’un chromosome lorsque le bras court est nettement plus court que le bras long, mais nettement plus long qu'un bras court d'acrocentrique.

    Substitution (Anglais : substitution) Remplacement d'une base par une autre base différente dans une chaîne d'ADN, de qui entraîne une mutation.

    Suppresseur, gène (Anglais : suppressor gene) Gène dont la mutation est capable de supprimer les effets de mutations d'autres gènes.

    Suppression extragénique, suppression intergénique (Anglais : intergenic suppression, intergenic mutation) Récupération d'une fonction perdue grâce à une seconde mutation localisée sur un autre gène que la mutation initiale.

    Suppression intragénique (Anglais : intragenic suppression) Effet d'une mutation de compensation à l'intérieur du gène muté, qui restaure son activité.

    Synapsis (Anglais : synapsis) 1- Voir appariement en cytogénétique 2- Aussi : Zone de contact entre deux neurones, ou entre un neurone et une cellule effectrice (glandulaire ou musculaire) ou une cellule sensorielle, par laquelle s'effectue la transmission électrique ou chimique de l'influx nerveux.

    Synaptonémal, complexe, voir : complexe synaptonémal.

    Syndactylie (Anglais : syndactyly) Fusion plus ou moins complète de deux ou plusieurs doigts.

    Syndrome (Anglais : syndrome) Ensemble ou groupe de symptomes ou anomalies identifiables à un trait ou une maladie spécifique.

    Syndrome d’instabilité chromosomique, voir : Instabilité chromosomique.

    Syngénique (Anglais : Syngeneic) Qui se rapporte à des individus de la même espèce génétiquement identiques.

    Synténie (Anglais : Synteny) Présence en même temps sur le même chromosome de deux loci génétiques ou plus, qu'ils soient ou non assez proches l'un de l'autre pour que le linkage puisse être mis en évidence.

    Synthétiseur d'ADN (Anglais : DNA synthetizer) Appareil permettant la synthèse de polydésoxynucléotides par additions successives de désoxynucléotides sur une chaîne en croissance

    Système acellulaire (Anglais : cell-free system) Tout milieu dépourvu de cellules, mais contenant tous les éléments nécessaires à une synthèse déterminée (acides nucléiques, précurseurs, enzymes, ions, etc.) excepté les substances dont on veut tester la présence dans des extraits tissulaires que l'on ajoute au système.

    T

    Taches de Brushfield (Anglais : Brushfield spots) Tâches blanches fréquemment observées dans l'iris des trisomiques 21 ; visibles chez les patients ayant des yeux clairs.

    TATA, voir boîte TATA.

    Technique d’hétéroduplex (Anglais : heteroduplex mapping) Technique qui permet de visualiser par microscopie électronique les parties de génome non homologues d’un mutant par rapport au type normal, ou les parties de génome non-holmologues des deux types apparentés. Les régions non complémentaires forment des boucles et sont ainsi identifiables.

    Technologie de reproduction assistée, voir : Reproduction assistée.

    Télocentrique (Anglais : telocentric) Se dit d’un chromosome dont son centromère est à l’extrémité.

    Télomère (Anglais : telomere) Région terminale d’un chromosome.

    Température de fusion (Anglais : melting temperature) Température moyenne à laquelle 50 % de l'ADN double brin est dissocié. Cette température dépend du pourcentage de GC (guanine, cytosine) et de la composition du milieu.

    Template, voir : matrice.

    Tératogène (Anglais : teratogen) Se dit des substances susceptibles de provoquer des malformations congénitales par une action sur l'embryon. Exemple : la thalidomide est un agent tératogène.

    Tératome, dysembryome (Anglais : teratoma) Formation tumorale d'origine embryonnaire où l'on peut souvent distinguer des ébauches organiques telles que des poils et surtout des dents. Dans certains cas les tératomes peuvent être décrits comme des monstres parasitaires, des sortes de jumeaux dont l'évolution a avorté. Malformation d'aspect tumoral, composée de tissus multiples, étrangers à la région qui l'entoure et ne provenant pas d'elle. Certains tératomes évoluent sur le mode cancéreux après une phase de bénignité latente ou manifeste.

    Terminaison de la chaîne peptidique (Anglais : polypeptide chain termination) Fin de la chaîne protéique.

    Terminateur(Anglais : terminator) Séquence d'ADN favorisant l'arrêt de la transcription.

    Tétralogie de Fallot (Anglais : Fallot tetralogy) Anomalie cardiaque manifestée par une inversion des gros vaisseaux et des sténoses pulmonaire et aortique

    Tétraploïdie (Anglais : tétraploidy) Le contenu chromosomique cellulaire est de 4n soit 92 chromosomes.

    Tétrasomie (Anglais : tetrasomy) Présence de deux chromosomes en plus de la paire normale d'homologues. Exemple : Tétrasomie X dans une cellule à 48 chromosomes.

    Tétravalent (Anglais : tetravalent) Situation en prophase de première division méïotique lorsque deux chromosomes sont transloqués ; il y a alors une formation à quatre chromosomes tétravalents au lieu de deux formations de deux chromosomes homologues, bivalents.

    Thénar, voir : éminence thénar.

    Thérapie génique (Anglais : gene therapy) Opération conduisant à l'addition d'un gène dans des cellules non germinales d'un organisme.

    Thymine, T, voir : acides nucléiques.

    Tourbillon (Anglais : whorl) Image de la pulpe des doigts formée par les crêtes épidermiques.

    Traduction(Anglais : translation) Mécanisme au cours duquel les protéines sont synthétisées grâce à la lecture du message génétique inscrit dans l'ARN messager.

    Trait (Anglais : trait) Élément distinctif transmis par l’hérédité. Caractère récessif présent dans une forme hétérozygote, exemple le trait de la thalassémie.

    Trans, voir : Cis et Trans d'une séquence d'ARN.

    Transcriptase (Anglais : transcriptase) Enzyme catalysant la synthèse d'ARN à partir d'une matrice d'ADN. ARN polymérase.

    Transcriptase réverse (Anglais : reverse transcriptase) Enzyme, utilisée par les rétrovirus, qui permet d'obtenir une séquence d'ADN, ADNc, à partir de leur ARN. L'ADN qui en résulte est alors inséré dans le chromosome de la cellule hôte.

    Transcription(Anglais : transcription) Mécanisme au cours duquel l'ARN messager est produit à partir de la copie d'un des brins de la molécule d'ADN.

    Transfection (Anglais : transfection) 1. Introduction de matériel génétique viral dans une cellule. 2. Par extension, introduction de tout matériel génétique étranger dans une cellule rendue compétente pour le recevoir. Cette définition s'applique au terme « transfection » pris dans son sens large. Si l'ADN étranger s'intègre au génome cellulaire de l'hôte, on parlera alors de transfection permanente.

    Transférase terminale (Anglais : terminal transferase) Enzyme qui catalyse exclusivement aux extrémités 3’ des ADN monocaténaires et bicaténaires l’addition de groupes de nucléotides.

    Transférence terminale (Anglais : terminal transferase) Enzyme capable d'ajouter un désoxynucléotide dans la partie 3'OH d'un brin d'ADN.

    Transfert d'ADN, transfert de Southern, technique de Southern (Anglais : Southern blotting) Transfert d'ADN dénaturé, depuis un gel (agarose par exemple) sur une membrane (nitrocellulose par exemple), où il peut être hybridé avec un acide nucléique complémentaire.

    Transfert d'ARN (Anglais : Northern blotting) Transfert d'ARN, depuis un gel (agarose par exemple) sur une membrane (nitrocellulose par exemple), où il peut être hybridé avec un acide nucléique complémentaire.

    Transfert de colonies (Anglais : colony lift) Transfert de colonies de cellules d'une boite de Petri sur un filtre avant de procéder à une hybridation moléculaire de leur matériel génétique.

    Transfert de gènes (Anglais : gene transfer) Introduction d'ADN étranger dans une cellule. Introduction dans le génome d'une cellule d'un gène provenant d'un autre organisme, ou du même organisme, par exemple en plusieurs exemplaires pour renforcer son expression.

    Transformation génétique (Anglais : genetic transformation) Modification du patrimoine génétique d'une cellule par introduction d'une information génétique étrangère. Génie génétique.

    Transformation tumorale (Anglais : tumoral transformation) Acquisition spontanée ou induite de nouvelles caractéristiques de croissance d'une cellule d'eucaryote, généralement liée à l'expression d'oncogènes permettant une prolifération anarchique.

    Transformé (Anglais : transformed) Qualifie un organisme issu d'une transformation génétique.

    Transgène (Anglais : transgene) Gène introduit dans le génome d'un organisme par génie génétique.

    Transgénèse (Anglais : transgenesis) Opération qui consiste à obtenir des organismes transgéniques. Voir animal transgénique.

    Transgénique (Anglais : transgenic) Qualifie un être vivant issu d'une cellule dans laquelle a été introduit un ADN étranger. L'organisme transgénique possède dans la majorité ou dans toutes ses cellules l'ADN étranger introduit. Le gène étranger peut donc se transmettre à la descendance.

    Transition (Anglais : transition) Une mutation dans laquelle une purine a été substituée à une autre, A pour G ou une pyrimidine substituée pour l'autre C pour T ou T pour C.

    Translation de coupure (Anglais : nick translation) Opération consistant à utiliser une coupure comme point de départ pour le remplacement d'un brin d'ADN par un brin néosynthétisé.

    Translecture traductionnelle (Anglais : translational readthrough, readthrough translation) Traduction d'un ARNm au-delà du codon normal de terminaison.

    Translecture transcriptionnelle, transcription ininterrompue (Anglais : transcriptional readthrough, readthrough transcription) Transcription d'un ADN au-delà d'un terminateur de transcription.

    Translocation (Anglais : translocation) Clivage d'un segment de génome suivi de son intégration en un autre site.

    Translocation chromosomique (Anglais : chromosomal translocation) Sur deux chromosomes (ou plus) se constitue une cassure avec échange des matériels détachés puis réunion non conforme.

    Translocation équilibrée (Anglais : balanced translocation) Transposition de segments chromosomiques sans modification de la quantité de matériel génétique.

    Translocation génomique (Anglais : genomic translocation) Clivage d'un segment de génome suivi de son intégration en un autre site.

    Translocation insertionnelle (Anglais : insertional translocation) Anomalie de la méiose consistant dans l'adjonction, à un chromosome, d'un segment supplémentaire.

    Translocation réciproque (Anglais : reciprocal tanslocation) Échange de segments chromosomiques entre deux chromosomes non homologues.

    Translocation robertsonnienne (Anglais : robertsonian translocation) Translocation entre deux chromosomes acrocentriques.

    Transport rétrograde (Anglais : retrograd transport) Transport allant en sens inverse. Exemple : du muscle vers le nerf.

    Transposase (Anglais : transposase) Enzyme codée par un gène porté par un élément transposable et qui permet la transposition.

    Transposition (Anglais : transposition) Changement de la localisation d'un fragment d'ADN sur le génome.

    Transposition des gros vaisseaux (Anglais : transposed great vessels) Anomalie cardiaque se manifestant par une malposition des artères pulmonaires et aortique.

    Transposon (Anglais : transposon, mobile element, jumping gene) Séquence d'ADN qui présente la particularité de pouvoir se déplacer du chromosome bactérien vers un plasmide et d'un plasmide à un autre. Porteurs de gènes de résistance, les transposons jouent un rôle majeur dans la dissémination de résistances entre bactéries d'espèces éloignées.

    Transversion (Anglais : transversion) Mutation au cours de laquelle une base purique est remplacée par une base pyrimidique, ou vice versa.

    Trieur de cellules (Anglais : cell sorter) Appareil permettant de trier différents types de cellules ou par extension des particules subcellulaires.

    Triplet de bases, voir : code génétique.

    Triplet non-sens, voir : codon non-sens.

    Triploïdie (Anglais : triploidy) Le contenu chromosomique est de 3n soit 69 chromosomes : 69 XXX, ou 69 XXY, ou 69 XYY.

    Triradius (Anglais : triradius) Point duquel les crêtes dermiques se dirigent dans trois directions.

    Trisomie (Anglais : trisomy) Présence d’un troisième chromosome en addition des deux chromosomes d’une paire; trisomie complète. Elle peut ne concerner qu’un fragment de chromosome, il s’agit alors d’une trisomie partielle.

    Tropisme cellulaire (Anglais : cellular tropism) Désigne la propriété d'un virus à infecter de manière préférentielle un type particulier de cellules.

    Truncus arteriosus, tronc artériel commun (Anglais : truncus arteriosus) Anomalie cardiaque congénitale caractérisée par l'existence d'un tronc artériel unique donnant naissance à la fois aux branches de l'aorte et aux deux artères pulmonaires.

    Tumeur suppresseur (Anglais : Tumor suppressor) Un gène normal impliqué dans le contrôle de la croissance cellulaire. Des mutations récessives peuvent mener au développement d’une tumeur comme pour le gène du rétinoblastome ou p53.

    Turner, syndrome de (Anglais : Turner syndrome) Syndrome chromosomique, 45X, se manifestant par une agénésie ovarienne, une courte stature, un cou palmé, une cardiopathie accompagnée parfois de retard dans les acquisitions.

    Type sauvage, voir sauvage.

    U

    U, Uracil (Anglais : U, Uracil) Une base nitrogénique trouvée normalement dans l’ARN mais non l’ADN : uracil a le potentiel de former une paire de bases avec l’adénine.

    Ubiquitaire, molécule (Anglais : ubiquitary molecule) Une molécule est dite ubiquitaire si elle est présente dans de très nombreux tissus de l'organisme.

    Unité de répétition (Anglais : repeat unit) Séquence d'ADN constituant le motif de base dans une région répétée.

    Unité de transcription(Anglais : transcription unit) Région du génome située entre un site d'initiation et un site de terminaison de la transcription par l'ARN polymérase.

    V

    Vecteur (Anglais : vector) Molécule d'acide nucléique dans laquelle il est possible d'insérer des fragments d'acide nucléique étranger, pour ensuite les introduire et les maintenir dans une cellule hôte.

    Vecteur d'expression (Anglais : expression vector)Vecteur possédant une région permettant l'insertion d'une séquence codante d'un gène entre les signaux indispensables à son expression.

    Vecteur navette (Anglais : shuttle vector) Vecteur capable de se répliquer dans au moins deux organismes différents grâce à des origines de réplication appropriées.

    Vélo cardio facial, syndrome (Anglais : velo cardio facial syndrome) Syndrome chromosomique se manifestant par une cardiopathie et une anomalie du palais. Ce syndrome est dû, comme le syndrome de DiGeorge, à une délétion de la régions 22q11.2 mise en évidence par la sonde D22S75.

    Villosités choriales, prélèvement de (chorionic villi sampling) Procédure utilisée en dignostic prénatal au début du second trimestre entre les 12ème et 14ème semaines de grossesse : du tissu chorial est prélevé par voie vaginale ou abdominale sous surveillance échographique.

    Virus assistant (Anglais : helper virus) Virus qui assure les fonctions manquantes d'un virus défectif, pour lui permettre de terminer son cycle infectieux au cours d'une infection mixte.

    Virus défectif (Anglais : defective virus) Virus mutant qui n'est capable de se reproduire après infection qu'en présence d'un virus assistant.

    VONC (Anglais : VONC) Gène issu d'un proto-oncogène, récupéré secondairement par un virus.

    W

    Wild type, voir: type sauvage.

    Williams, syndrome de (Anglais : Williams syndrome) Syndrome de retard mental et légère dysmorphie caractérisé par une délétion mise en évidence en cytogénétique moléculaire par la technique FISH, ou d’hybridation in situ en fluorescense, à l’aide d’une sonde colorant la région 7 q11.23.

    X

    Xénogreffe (Anglais : xenograft) Transfert de cellules, d'un tissu ou d'un organe vivant entre deux individus qui appartiennent à des espèces différentes.

    Xénotransplantation (Anglais : xenotransplantation) Ce terme sert généralement à décrire le transfert de cellules, tissus et organes vivants d’animaux chez des êtres humains à des fins médicales.

    Xénozoonoses (Anglais : xenozoonoses) Zoonoses qui sont transmises spécifiquement par la xénotransplantation.

    X fragile, FRAXA (Anglais : fragile X, FRAXA) Syndrome du chromosome X fragile. Ce syndrome se caractérise chez l'enfant atteint par un faciès particulier et un retard mental de sévérité variable. Sur le plan chromosomique le signe caractéristique est une hypodensité de la chromatine dans la région Xq28 identifiable en microscopie optique : on parle alors de fragilité du chromosome X. Le défaut génétique a été identifié comme étant une amplification anormale (> 60 fois) du triplet CGG au locus Xq27.3. Si l'enfant est atteint, la mère peut être porteuse (on parle alors de pré-mutation) du syndrome elle même ayant une amplification anormale du triplet CGG (60-200). L'amplification inhibe l'expression du gène FMR-1. Les individus des deux sexes peuvent être atteints mais les mâles le sont généralement de façon plus sévère. Le site FRAXA n’est pas très loin du site FRAXE une variante du syndrome.

    Y

    YAC, Chromosome artificiel de levure (Yeast artificial chromosome) Vecteur utilisé pour cloner des fragments d’ADN de taille allant jusqu’â 400 pb. Entité génétique capable de se diviser à chaque mitose des cellules de levure, constituée des morceaux d'ADN situés aux extrémités et au milieu d'un chromosome de levure.

    Z

    Zinc finger proteins, voir protéines à doigt de zinc.

    Zoonoses (Anglais : zoonoses) Des maladies animales pouvant être transmises aux êtres humains dans des conditions naturelles. Tant les animaux que les êtres humains sont affectés par les zoonoses qui comprennent entre autres la rage, la brucellose et la maladie de la vache folle, ou maladie de Creutzfeldt-Jakob chez les êtres humains.

    Zygote (Anglais : zygote) Cellule diploïde produite par la fusion de deux gamètes de sexe opposé. Résultat de la fécondation.

  •  

     

    ADRESSE DE QUELQUES OUVRAGES CONSULTÉS :

    Le génie du génome. Glossaire
    http://www.nature.ca/genome/02/022_pqr_f.cfm

    Conseil de recherches médicales du Canada. et al. Vocabulaire du génie génétique : anglais-français avec index des termes français. Bibl. sc./Réf. Sc. & génie et Bibl. sc./Réf. Sc. santé et Bibl. Sc. hum. & soc./Réf. P 305 C132 28

    Université Laval biochimie médical-biochimie ouvrage de références
    http://www.ulaval.ca/fmed/bcx/refsci.html

    Université Laval. Ressources en génétique. Dictionnaires, Encyclopédies, Glossaires & Lexiques.
    http://www.bibl.ulaval.ca/ress/genetiquedictionnaires.html

    Institut Pasteur Terminologie du génie génétique - Lexique anglais - français
    http://www.pasteur.fr/recherche/DicoAF.html

    Human genome project information, Genome glossary
    http://www.ornl.gov/TechResources/Human_Genome/publicat/primer/glossary.html

    Glossaries : Human Genetics/Genome Project
    http://www.kumc.edu/gec/glossary.html

    Terminologie du génie génétique
    http://www.ens-lyon.fr/RELIE/PCR/glossary/glossary.htm

    Terminologie Génétique - Glossaire
    http://www.globenet.org/myonet/GENETIQUE/glossaire.html

    Le grand dictionnaire terminologique, Office Québécois de la langue française
    http://www.granddictionnaire.com/btml/fra/r_motclef/index800_1.asp

    Schlindwein's B. Hypermedia Glossary Of Genetic Terms
    http://hal.weihenstephan.de/genglos/asp/genreq.asp?list=1

    GeneTests (National Institute of Health)
    http://www.genetests.org/servlet/access?qry=ALLTERMS&db=genestar&fcn=term&gtreport2=true&id=8888891&key=xFQGcJD8Bd6xV



    © Atlas of Genetics and Cytogenetics in Oncology and Haematology
    indexed on : Fri May 30 14:45:31 CEST 2014

    Home   Genes   Leukemias   Solid Tumours   Cancer-Prone   Deep Insight   Case Reports   Journals  Portal   Teaching   

    X Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 NA

    For comments and suggestions or contributions, please contact us

    jlhuret@AtlasGeneticsOncology.org.